in

Voici le visage de l’« Homme Dragon », le plus proche parent de l’homme moderne

Homo longi Homme Dragon
Homo longi a vécu à la même époque que les Néandertaliens, les Dénisoviens et les humains modernes. Crédits : Cicero Moraes

Il y a environ 150 000 ans, une gigantesque espèce humaine au crâne imposant, nommée Homo longi ou l’« Homme Dragon », évoluait dans les forêts glaciales du nord de la Chine. Malgré ses proportions singulières, cette ancienne lignée humaine a récemment été identifiée comme un parent étroit d’Homo sapiens. Voici à quoi il ressemblait.

Une découverte exceptionnelle

En 1933, des chercheurs étaient tombés sur un crâne remarquablement bien préservé lors de travaux de construction d’un pont sur la rivière Songhua, dans la ville de Harbin, en Chine. Des années plus tard, en 2021, ce fossile a finalement été identifié comme appartenant à une espèce jusqu’alors inconnue, désignée sous le nom d’Homo longi ou l’« Homme Dragon ». Daté d’au moins 146 000 ans, ce crâne révèle des caractéristiques singulières telles que des orbites oculaires carrées, des pommettes plates et basses, ainsi que des dents d’une taille considérable.

Bien que son apparence puisse sembler distincte, des chercheurs ont avancé l’idée qu’Homo longi pourrait être génétiquement plus proche des humains modernes que ne le sont les Néandertaliens, ce qui remettrait ainsi en question les schémas évolutifs préalablement établis. Cette hypothèse avait alors jeté une lumière nouvelle sur la diversité des hominidés et leurs relations évolutives complexes au cours de cette période ancienne.

Approximation faciale

Pour mieux appréhender le physique de cette espèce éteinte, le spécialiste brésilien Cícero Moraes a récemment utilisé les données fournies par une étude de 2021 pour créer une version numérique de son crâne. Pour compléter les parties manquantes de la mâchoire et certaines dents, des éléments d’un Homo erectus ont été incorporés au modèle.

En employant des tomodensitométries d’humains et de chimpanzés, Moraes a ensuite ajouté des marqueurs de tissus mous, créant ainsi un buste numérique anatomiquement cohérent de cet « Homme Dragon ». Des cheveux et des poils de barbe ont également été intégrés de manière à rendre son visage plus réaliste.

Homo longi Homme Dragon
Le buste numérique noir et blanc d’ Homo longi avant l’ajout « artistique » de la couleur des cheveux et de la peau.
Crédits : Cicero Moraes
Homo longi Homme Dragon
Homo longi possédait le plus grand crâne de tous les hominidés connus. Crédits : Cicero Moraes

Sur la base du modèle final, les chercheurs ont déterminé qu’Homo longi avait un tour de tête de 65,1 centimètres. Cela signifie que cet individu avait de loin la plus grosse tête de tous les hominidés connus. Sur ce point, il rivalisait avec les gorilles et les lions.

Selon les experts qui ont analysé le crâne il y a quelques années, la taille massive de cette espèce pourrait refléter une adaptation aux températures glaciales de la région dans laquelle il évoluait qui pouvaient descendre à plus de -15°C en hiver. En règle générale, une taille plus imposante peut en effet contribuer à une meilleure isolation thermique en raison d’une plus grande rétention de chaleur corporelle.

Les détails sur cette reconstruction sont publiés dans Ortog Online.