in

Le visage de Jupiter change jour après jour

Crédits : NASA/ESA

À la manière des traditionnelles photos de classe, la Nasa procède à la mise à jour annuelle des visuels des planètes qui composent notre Système Solaire grâce au télescope spatial Hubble. Première à y passer, Jupiter, dont le visage a quelque peu changé.

Nouveau portrait pour Jupiter, la géante gazeuse, qui se dévoile à travers l’objectif du télescope spatial Hubble, l’occasion d’observer, année après année les évolutions qui surviennent sur les différentes planètes de notre Système Solaire. Les observations menées par la Nasa et publiées dans le Astrophysical Journal montrent un changement majeur du visuel de Jupiter, avec sa célèbre tache rouge orangée qui rétrécit.

En effet, cette tâche qui apparaît désormais plus orange que rouge, est moins distincte qu’elle ne l’était auparavant. Un « filament vaporeux » inhabituel est apparu, couvrant toute la surface de ce vortex, se déformant et tournoyant sous l’effet des terribles vents de plus de 540 km/h qui soufflent au cœur du vortex. Les scientifiques n’ont pour le moment pas plus d’informations concernant ce filament vaporeux, et la tâche, elle, a rétréci de 240 km en un an seulement, pour ne mesurer aujourd’hui « plus que » 15 660 km de diamètre.

NASA/ESA/Goddard/UCBerkeley/JPL-Caltech/STScI
Crédits : NASA/ESA/Goddard/UCBerkeley/JPL-Caltech/STScI

Au nord de la ceinture équatoriale de Jupiter, Hubble a également observé la présence d’ondes insaisissables qui avaient déjà été repérées par la sonde Voyager 2 il y a plusieurs décennies, mais qui n’avaient pas été plus observées que cela. Il s’agit là de vagues qui, dans l’atmosphère terrestre, sont caractéristiques de la formation de cyclones.

Pour compléter ce nouveau portrait de Jupiter, la Nasa a compilé certaines des images d’Hubble pour réaliser une vidéo en HD. Les prochaines observations concernent Neptune et Uranus dont les nouveaux visages devraient être dévoilés très prochainement.

Source : Nasa