in

Ces virus pourraient déclencher la prochaine pandémie

Crédits : 13848407/Pixabay

Un nouvel outil en ligne classe plusieurs centaines de virus connus en fonction de leur potentiel de transmission à l’Homme, mais aussi de leur dangerosité. Parmi eux se cache peut-être un agent pathogène susceptible de provoquer la prochaine pandémie.

Le SARS-CoV-2 est le dernier virus connu à se “propager” des animaux aux humains, mais ce n’est pas le premier ni le dernier. Des centaines de milliers d’autres agents pourraient en effet constituer une menace au moins similaire. Un nouvel outil, appelé SpillOver, liste les micro-organismes les plus susceptibles de représenter une menace pour la santé humaine. Disponible en libre accès, il pourra être utilisé par d’autres scientifiques et décideurs pour entreprendre des études plus approfondies. De cette manière, nous pourrions ainsi prévenir les risques futurs.

« Le SRAS-CoV-2 n’est qu’un exemple des milliers de virus qui ont le potentiel de se propager des animaux aux humains », confirme Zoë Grange, de l’Université de Californie, qui a dirigé le développement de SpillOver. « Nous devons non seulement identifier, mais aussi hiérarchiser les menaces virales présentant le plus grand risque de contagion avant qu’une autre pandémie dévastatrice ne se produise ».

Risque de débordement

Si l’on dénombre à ce jour environ 250 virus “zoonotiques” (déjà passés des animaux aux humains), environ 500 000 autres agents pathogènes présentent également un potentiel de débordement, détaillent les chercheurs dans leur étude. Certains en revanche sont plus susceptibles de déborder que d’autres.

Aussi, les chercheurs ont tenté de comparer ces risques en prenant en compte une trentaine de facteurs, tels que le nombre d’espèces animales infectées ou encore la fréquence à laquelle les humains interagissent avec ces hôtes. Cette liste a finalement été réduite à 887 virus. Dans cet échantillon, la plupart ont été découverts récemment, mais certains sont déjà connus.

Les douze principaux virus de cette liste sont des agents pathogènes zoonotiques connus. Le virus de Lassa se classe en premier, suivi du SRAS-CoV-2 et du virus Ebola.

Pourquoi le SRAS-CoV-2 ne se classe-t-il pas en premier ? D’après les chercheurs, certaines informations importantes le concernant restent encore inconnues. Ce virus pourrait en revanche occuper la première place du classement à mesure que les chercheurs en apprendront davantage à son sujet.

virus rat
Crédits : SIMON/Pixabay

Plusieurs agents à surveiller

Parmi les virus qui ne sont pas encore zoonotiques, le plus dangereux est le coronavirus 229E. Connu pour infecter les chauves-souris en Afrique, il appartient à la même famille virale que le SRAS-CoV-2. Un autre virus à surveiller de près est le coronavirus PREDICT CoV-35. Celui-ci appartient également à la famille des coronavirus. Il infecte les chauves-souris en Afrique et en Asie du Sud-Est.

Notez que l’outil SpillOver est une plate-forme de crowdsourcing. Autrement dit, d’autres chercheurs peuvent à tout moment fournir davantage de données sur les virus déjà intégrés, ou même ajouter de nouveaux virus. Ainsi, ce classement est susceptible d’évoluer avec le temps en fonction de ces nouvelles informations.