in

Virgin Hyperloop ne prévoit plus de transporter de passagers

Crédits : Virgin Hyperloop

La société de Richard Branson qui travaille sur des projets d’Hyperloop a récemment effectué une sortie surprenante. Elle a annoncé le licenciement de plus d’une centaine de personnes et l’abandon du projet de transport de passagers. En effet, Virgin Hyperloop va se concentrer sur le transport de fret.

Nouvelle stratégie et licenciements

En fin d’année 2020, Virgin Hyperloop avait réalisé le premier test avec passagers de sa technologie de transport à très grande vitesse avec sa capsule XP-2. Depuis la description du concept par Elon Musk en 2013, la société de Richard Branson travaille d’arrache-pied dans le but de le développer. En 2019, elle avait signé un accord avec l’Arabie Saoudite et avait également des projets destinés au public en Inde.

virgin hyperloop
Crédits : Virgin Hyperloop

Selon un article du Financial Times publié le 21 février 2022, Virgin Hyperloop vient toutefois de prendre un nouveau virage stratégique. En effet, elle a tout simplement décidé d’abandonner le transport de passagers. Toutefois, il n’est pas question de mettre l’Hyperloop de côté. Désormais, le but est de poursuivre le développement de la version destinée au transport de marchandises.

Il est fort possible que Virgin Hyperloop se soit recentré de cette manière en raison de difficultés en ce qui concerne la législation pour le transport de passagers. Toutefois, la question économique entre également certainement en compte, le transport de fret représentant une manne financière importante. Surtout, la société rencontrerait quelques difficultés financières puisque celle-ci a licencié 111 personnes, soit la moitié des effectifs. Citons également des problèmes en lien avec la chaîne d’approvisionnement ainsi que la pandémie de Covid-19.

Un concept de transport de fret bien avancé

Rappelons tout de même que Virgin Hyperloop avait déjà présenté son concept de fret en 2018 (voir vidéo en fin d’article). Il s’agit du DP World Cargospeed, un Hyperloop dont la vitesse de croisière devrait atteindre les 1 000 km/h. À trajet équivalent, ce moyen de transport de marchandises divisera par quatre le temps habituellement effectué par les actuels camions. Cargospeed, une société experte en transport logistique, participe très activement au projet.

Il y a quelques années pourtant, Richard Branson avait fait d’ambitieuses promesses. Il avait alors déclaré vouloir éliminer en partie les trajets en avion, plus précisément les vols moyen-courriers transportant des passagers. Virgin Hyperloop a donc abandonné cette idée, mais n’a pas abandonné l’Hyperloop, désirant se positionner sur un autre marché.

Voici les images du concept DP World Cargospeed par Virgin Hyperloop et Cargospeed :