in ,

Une ville du Kentucky envoie un message aux extraterrestres

extraterrestre alien
Crédits : piqsels

La ville américaine de Lexington, dans le Kentucky, a récemment envoyé un message laser en direction du système TRAPPIST-1. Il s’agit d’un geste officiellement présenté comme une invitation aux potentiels touristes extraterrestres.

Allo, ici la Terre

Au fil des décennies, l’humanité a tenté de signaler sa présence à d’éventuelles civilisations extraterrestres.

Lancée en 1972, la sonde Pioneer 10 porte avec elle une plaque élaborée par Carl Sagan et Frank Drake, représentant l’humanité, le Système solaire et des informations sur les pulsars. Ensuite, en 1974, un message radio binaire avait été envoyé depuis l’Observatoire Arecibo vers l’amas d’étoiles Messier 13. En 1977, les sondes Voyager 1 et 2 ont également été lancées avec un disque d’or contenant des éléments culturels et scientifiques de la Terre.

Ces exemples d’initiatives ont suscité des débats sur l’opportunité de prendre contact avec des civilisations extraterrestres, certains s’inquiétant des conséquences possibles, tandis que d’autres y voyaient une opportunité d’apprendre et de partager des connaissances technologiques avancées.

Naturellement, les chances de recevoir une réponse restent minces, car elle dépend de l’existence d’extraterrestres, de leur capacité à détecter nos signaux et de leur compréhension des messages basés sur nos sens humains. Malgré tout, aujourd’hui encore, certains s’essayent encore à la « diplomatie interstellaire », comme en témoigne ce joli coup de pub de la ville de Lexington, dans le Kentucky.

Lexington, Kentucky message extraterrestres
Le bitmap qui constitue le cœur de la première publicité touristique sur l’espace, accompagné d’une explication de la signification des éléments. Crédits : VisitLEX

L’agence de tourisme VisitLEX a en effet récemment utilisé un puissant faisceau laser pour transmettre un message comprenant des nombres premiers, des informations sur les éléments essentiels à la vie sur Terre, des représentations moléculaires et des invitations à découvrir la ville. Le message, approuvé par la FAA (Administration fédérale de l’aviation), a été envoyé vers TRAPPIST-1, un système stellaire situé à 39 années-lumière de la Terre.

Pour rappel, ce système se compose de sept planètes relativement proches les unes des autres, orbitant autour d’une étoile naine ultra-froide appelée TRAPPIST-1.

Sa découverte en 2017 avait suscité un grand intérêt dans le domaine de l’astronomie, car certaines de ces planètes se trouvent dans la zone habitable, où les conditions pourraient permettre la présence d’eau liquide, un élément essentiel à la vie telle que nous la connaissons.

Certains scientifiques et linguistes du SETI, spécialisés dans la « chasse aux extraterrestres », ont réagi avec ironie à cette initiative, soulignant l’étrangeté de choisir Lexington comme premier contact potentiel avec des extraterrestres voyageant à travers l’espace.

Toutefois, cela pourrait également refléter une tentative de la part de l’Université locale du Kentucky d’élargir son image en mettant en avant des aspects culturels et éducatifs tels que le Living Arts and Science Center et le musée pour enfants Explorium.