in ,

Un village imprimé en 3D à partir de bioplastiques issus de l’industrie du cacao

Crédits : gate74 / Pixabay

Dans le nord-ouest de l’Équateur, un village entier sera bientôt construit avec un matériau composé de coques de fèves de cacao. La construction de ce village zéro déchet atypique intègre l’impression 3D. Le projet se veut donc durable d’un point de vue environnemental, économique, mais également social.

Produits naturels et réduction des déchets

Un fabricant de chocolat et un cabinet d’architecture collaborent actuellement sur un projet très singulier : le Cacao Eco Village. Ainsi que le suggère son nom, ce projet implique la construction d’un éco-village à base de cacao comme l’explique le studio Valentino Gareri Atelier dans une publication. Le village, dont la construction débutera en 2022, se trouvera à Pedernales, une station balnéaire du nord-ouest du pays.

Basé en Équateur, le fabricant de chocolat MUZE Cacao fournira les déchets de son usine (à savoir les coques de fèves de cacao) résultant du processus de production du chocolat afin d’utiliser le fruit au maximum. Il faut savoir qu’actuellement, le gaspillage concernant le cacao est de l’ordre de 80 %. Selon MUZE Cacao, il est question de produits hautement traçables qui réduiront les déchets (notamment sur les chantiers) et compenseront l’empreinte carbone. D’autres matériaux naturels provenant d’une production locale intégreront la construction, comme le bois ou le bambou.

Le projet a également une dimension sociale puisque le projet soutiendra les agriculteurs et leurs familles qui sont malheureusement en proie à la pauvreté.

Cacao Eco Village
Crédits : Valentino Gareri Atelier
Cacao Eco Village 2
Crédits : Valentino Gareri Atelier

Un genre de Silicon Valley de l’économie circulaire

En termes de conception, Valentino Gareri Atelier a tenté d’intégrer la durabilité à différents niveaux. Tout d’abord, les coques de fèves de cacao seront transformées en bioplastique, un matériau qui sera utilisé en impression 3D. De plus, la forme des bâtiments s’inspirera des maisons équatoriennes et facilitera la collecte des eaux pluviales et la ventilation naturelle. Chaque bâtiment bénéficiera en effet d’un système de collecte des eaux de pluie dont l’intégration se fera au niveau de la toiture.

Le projet Cacao Eco Village incarnera un ensemble abritant donc des logements, mais également une usine de transformation de cacao, une chocolaterie, un centre d’éducation et de recherche, ainsi que des espaces de coliving et de coworking. Valentino Gareri Atelier indique que ce village deviendra un genre de Silicon Valley des innovateurs de l’économie circulaire.

Par ailleurs, le village se distinguera aussi par sa modularité afin de permettre une adaptation aux besoins futurs ainsi que par sa reproductibilité. Les architectes alimentent ainsi l’idée d’un réseau d’éco-villages interconnectés et intégrés dans une économie circulaire.