in ,

Et si le vieillissement rendait notre cerveau plus actif ?

Crédits : iStock

Pour pallier le vieillissement, notre cerveau augmenterait le flux d’informations entre son hémisphère droit et son hémisphère gauche ! L’âge rendrait-il notre cerveau plus actif ?

C’est en tout cas ce que démontrent les résultats d’une nouvelle étude menée par le neuro-scientifique Simon W. Davis, chercheur au centre de neurosciences cognitives de l’Université de Duke, en Caroline du Nord ! Publiée ce mois-ci dans la revue scientifique Human brain mapping, l’étude met en avant un phénomène de compensation pour répondre aux déclins physiologiques et biologiques dû à l’âge.

Ainsi, en effectuant une stimulation magnétique transcraniènne, ils se sont aperçus qu’en fonction de l’âge, le cerveau était le lieu d’une communication neuronale plus ou moins intense qui permettrait de stabiliser le système cognitif du sujet. Cette élévation du flux neuronal se produirait entre l’hémisphère droit et l’hémisphère gauche du cerveau via le corps calleux, ce faisceau d’axones délivrant l’information cérébrale entre ces deux structures quasi symétriques.

Crédits : Wikipédia

L’étude avance aussi une meilleure communication cérébrale chez les personnes détenant une importante quantité de matière blanche, caractéristique de la gaine de myéline au rôle protecteur et recouvrant les axones. Les axones acheminent ensuite l’information neuronale jusque dans la matière grise où se trouve l’intégralité des corps neuronaux. Le lien entre substance blanche et communication neuronale était déjà connu, mais ces informations renforcent les résultats obtenus par Simon W. Davis. Plus la matière blanche d’un sujet est importante, plus son système cognitif restera stable au fil du temps.

La découverte de ce phénomène de compensation contribue à une meilleure connaissance du système cérébral et permet de comprendre avec plus de profondeur l’effet du vieillissement sur le cerveau humain.

Source