in

Comment la vie océanique a permis de dresser les premières montagnes

Crédits : klausdie

D’après une étude menée par l’Université d’Aberdeen, une abondance sans précédent de vie océanique il y a environ deux milliards d’années aurait joué un rôle crucial dans la création des montagnes terrestres. Mais comment est-ce possible ?

La formation de montagnes est généralement associée à la collision de plaques tectoniques orogenèse, provoquant la poussée vers le haut d’énormes plaques de roche. Plusieurs éléments de preuve marquent le Paléoprotérozoïque comme l’époque où la « construction » des montagnes a commencé sous les formes qui se sont poursuivies jusqu’à nos jours.

Or, le Paléoprotérozoïque est également marqué par une augmentation marquée de la biomasse dans les océans, principalement de la vie planctonique, et donc par l’enfouissement conséquent de carbone organique dans la croûte terrestre. Lorsque le plancton meurt, il tombe en effet au fond de l’océan, formant finalement du graphite dans le schiste. Cela nous ramène à cette nouvelle étude publiée dans Nature Communications Earth and Environment.

Une croûte assouplie

D’après des chercheurs de l’Université d’Aberdeen, ce graphite aurait en effet joué un rôle clé dans la formation des montagnes. En assouplissant la croûte terrestre, il aurait ainsi favorisé la rupture des roches en plaques. En moins de cent millions d’années, la plupart des chaînes de montagnes, y compris celles des Rocheuses, des Andes, du Svalbard, de l’Europe centrale, de l’Indonésie et du Japon, ont commencé à se former dans ces tranches de croûte affaiblies.

« Les grandes chaînes de montagnes se sont formées il y a environ deux milliards d’années, quasiment à mi-chemin de l’histoire de la Terre« , rappelle John Parnell, principal auteur de l’étude. « Bien que l’on sache depuis longtemps que les processus tectoniques étaient lubrifiés, nos recherches montrent que la simple abondance de carbone dans l’océan a joué un rôle crucial dans l’épaississement de la croûte, permettant finalement d’élever les premières chaînes de montagnes« .

D’après les auteurs, les chaînes de montagnes qui ont émergé plus récemment suivent également le même schéma. Autrement dit, ces nouvelles recherches démontrent que la clé de la formation des montagnes n’était autre que la vie, démontrant que la Terre et sa biosphère sont beaucoup plus intimement liées qu’on ne le pensait auparavant.

montagnes
Crédits : jmarti20/Pixabay

Le Dr Connor Brolly, de l’Université de Glasgow et coauteur de ces travaux, souligne un autre point important. « Le graphite enfoui dans la croûte terrestre est très demandé pour les futures technologies vertes, destinées à être utilisées dans des éléments tels que les piles à combustible et les batteries lithium-ion. Il est intéressant de penser que cet événement vieux de deux milliards d’années qui a façonné notre monde naturel a maintenant le potentiel de jouer un rôle clé dans sa préservation pour les générations futures« .