in

VIDÉOS : la capitale du Niger balayée par un impressionnant mur de sable

Crédits : francesco strazzari / @franxstrax.

Ce lundi 4 mai, la capitale du Niger (Niamey) été balayée par un impressionnant mur de sable. C’est aux alentours de 14 heures que le phénomène météorologique s’est abattu sur la ville.

En début d’après-midi du 4 mai, l’air est lourd sur Niamey. Pour qui porte son regard à l’horizon, l’impression de fixer les ténèbres. Ténèbres qui se rapprochent à grande vitesse, engloutissant les plans successifs du paysage les uns après les autres. Aussi, les habitants réalisent très rapidement qu’ils se situent en plein sur la trajectoire de la tourmente. La montre ne l’indique pas mais il est l’heure de se mettre à l’abri.

Brutalement, le ciel s’assombrit. L’obscurité ambiante ne laisse transparaître que de pâles lueurs ocres et orangées alors que la visibilité est réduite à peau de chagrin. Signature sinistre du passage du mur de poussière sur la ville. Porté par d’importantes rafales de vent, l’épisode ne durera cependant que quelques minutes et sera suivi par de très fortes pluies. La pénombre ne s’effacera néanmoins qu’une fois l’orage passé.

Un visuel impressionnant, mais ni dégât ni blessé

Si les autorités locales n’on fait état d’aucun dégât ni blessé, le trafic aérien a momentanément dû être interrompu. Comme souvent, les réseaux sociaux ont servi de relais à des images et vidéos plus impressionnantes les unes que les autres. Toutefois, il faut reconnaître que la survenue de tempêtes de sable n’est pas atypique dans cette zone semi-désertique. En particulier, à un moment de l’année où la mousson commence seulement à humidifier les sols au sud-ouest du territoire.

Ces épisodes sont très souvent liés à la circulation plus ou moins proche de cellules orageuses. En effet, en se propageant sur un substrat particulièrement sec, les vents associés aux cumulonimbus soulèvent facilement les fines particules de sable. Aussi, d‘impressionnants murs de poussière tendent à se former. Matérialisation on ne peut plus visible du courant de densité – nom donné au courant froid sortant de l’orage et s’étalant en surface.

mur de sable
Mur de sable arrivant sur la capitale nigérienne ce 4 mai 2020. Crédits : Xu Peng / @XuPeng_NP.

Tempête de sable, un acteur dans la transmission de maladies

Selon plusieurs études – dont une parue en 2016 -, cette dynamique propre aux régions désertiques et semi-désertiques jouerait un rôle important dans la circulation de maladies locales. Par exemple, pour la méningite bactérienne qui touche tout particulièrement la bande sahélienne. Des phases épidémiques sont effectivement observées après des épisodes météorologiques de ce type. Les scientifiques pensent qu’il s’agit d’une conséquence de la pénétration d’aérosols porteurs de la bactérie dans l’organisme via les voies respiratoires.

De manière générale, les tempêtes de poussière sont un danger pour la santé du fait de la baisse subite et violente de la qualité de l’air. Ainsi, on estime à quelques centaines de milliers le nombre de personnes qui meurent prématurément chaque année des suites de ce phénomène.

Source