in

VIDÉO – Voici à quoi ressemblent vraiment vos corps flottants

Crédits : capture vidéo / casho0106.

Les corps flottants – encore parfois appelés mouches volantes – sont une affection très répandue et bénigne dans la plupart des cas. Néanmoins, ils peuvent altérer la qualité de vie des personnes concernées. Situés dans notre œil, nous sommes habitués à les voir sous un angle très particulier. Mais à quoi ressemblent-ils pour un observateur extérieur ? 

Nombreuses sont les personnes concernées par les corps flottants – appelés plus scientifiquement myodésopsies. Ces impuretés qui flottent dans le champ de vision apparaissent notamment avec l’âge en lien avec la dégradation du corps vitré. Mais toutes les tranches de vie peuvent être concernées – en particulier chez les myopes.

La diversité des corps flottants

Nos protagonistes prennent la forme de points, de filaments ou d’amas hétérogènes qui tendent à s’écouler vers le bas de l’œil ou à suivre son mouvement lorsque celui-ci bouge. Ce comportement est à relier au fait qu’ils baignent dans un liquide gélatineux. Il s’agit de l’humeur vitrée, laquelle remplit l’intérieur de l’œil. Ainsi, les mouches volantes s’apparentent à des impuretés en suspension dans une solution de densité similaire.

corps flottants
Corps flottant en suspension dans l’humeur vitrée, projetant son ombre sur la rétine. Crédits : capture vidéo/Ted-ed.

Les débris de matière organique que sont les corps flottants – cellules mortes, fibres de collagène, amas de protéines… – projettent leur ombre sur la rétine. C’est ainsi qu’ils interfèrent avec notre vision. Ceci explique également pourquoi on les voit surtout en regardant des surfaces claires – comme un écran d’ordinateur. Par ailleurs, selon leur proximité à la rétine ils paraîtront plutôt flous ou plutôt nets.

Une vue extérieure des impuretés du vitré

Notre perception des myodesopsies est très particulière puisqu’elles sont situées dans notre œil. De quoi ont-elles l’air pour un observateur extérieur ? Les vidéos ci-dessous permettent de les apprécier sous un autre angle.

La tache sombre et statique de laquelle sortent des vaisseaux situe l’entrée du nerf optique. Rapidement, on constate que de nombreuses impuretés flottent dans l’œil. Lorsque le concerné cligne des yeux, les corps flottants sont mis en mouvement. On peut alors voir certains amas se déplacer puis ralentir. Ils apparaissent ici comme des taches sombres – des corps partiellement opaques pour la lumière.

Bien qu’elles puissent altérer la qualité de vie de par leur présence indésirable, les mouches volantes n’en restent pas moins un symptôme bénin. Toutefois, si leur nombre augmente brutalement ou si elles s’accompagnent de flashs lumineux, une consultation d’urgence chez un ophtalmologue est nécessaire. En effet, il pourrait s’agir d’un début de décollement de la rétine.

Articles liés :

L’œil s’alimenterait de ses propres déchets !

Si l’œil humain était une caméra, sa résolution serait de 576 mégapixels

Pourquoi les bébés clignent-ils à peine des yeux ?