in ,

Ce test de fusée immortalisé dans une vidéo est un véritable fiasco

fusée artisanale 2
Crédits : capture Vimeo / Pythom

Une jeune start-up californienne a récemment effectué le test de son moteur de fusée en plein milieu du désert. Seulement, voilà, l’équipe a frôlé la catastrophe dans une ambiance plutôt loufoque.

Une start-up abondamment moquée

L’attrait de multiples jeunes pousses et autres amateurs pour l’industrie spatiale est plutôt une bonne nouvelle. En début d’année 2022, nous évoquions par exemple la start-up danoise Copenhagen Suborbitals, dont l’objectif très sérieux est de permettre à une fusée habitée d’atteindre la ligne de Kármán (à 100 km d’altitude) au moyen d’un vol d’une quinzaine de minutes avant un retour en mer à l’aide d’un parachute.

Les « rocket scientists » portent cependant des projets plus ou moins sérieux et le manque de rigueur peut se traduire par une absence (ou quasi-absence) de sécurité. En 2020, le platiste américain Mike Hughes (dont l’objectif était d’atteindre la fameuse ligne de Karman afin d’obtenir des images de l’absence de courbure de la Terre et de prouver que cette dernière était plate) avait par exemple perdu la vie dans le crash de sa fusée artisanale.

La sécurité a également été mise de côté par l’équipe de la start-up californienne Pythom Space, dont la vidéo publiée en mars 2022 (voir en fin d’article) n’a pas manqué de faire réagir abondamment les internautes sur les réseaux sociaux. L’équipe voulait en effet simplement tester son moteur de fusée, mais le résultat obtenu a suscité de nombreuses moqueries.

fusée artisanale
Crédits : capture Vimeo / Pythom

Une nouvelle preuve que la sécurité est primordiale

L’objectif final de Pythom Space est d’effectuer des missions vers la Lune et vers Mars en assurant une réduction importante des coûts de lancement. Or, dans un article publié dans Ars Technica le 11 avril 2022 ayant contribué à ridiculiser Pythom Space, le journaliste Eric Berger indique que la start-up fait n’importe quoi pour réduire ces coûts et que la vidéo en question est un condensé de ce qu’il faudrait éviter de faire lorsqu’il est question de science des fusées.

Rappelons que les premières années de SpaceX témoignaient également d’un certain côté artisanal, avant une évolution en flèche vers un véritable professionnalisme. Dans le cas de Pythom Space, une énorme catastrophe a bien failli se produire. L’équipe a monté sa fusée Eiger avant de l’allumer dans le but de tester le moteur au sol. Seulement, voilà, tout ce petit monde a visiblement oublié que la poussée ainsi que le carburant et les gaz que les boosters émettent représentent un véritable danger. L’engin a donc soulevé de la poussière (dangereuse pour les poumons) en grande quantité poussant logiquement les membres de l’équipe à détaler en vitesse. Ainsi, cette vidéo aussi effrayante que ridicule montre une énième fois que la sécurité est primordiale dans ce genre de projet.

Enfin, Pythom Space a tenté de se défendre face aux moqueries dans un billet de blog. Entre autres, les membres ont notamment expliqué que d’autres start-up comme Astra ou Virgin Galactic avaient également connu des déboires, dont un accident mortel.

Voici la vidéo du test du moteur de la fusée Eiger par Pythom Space :