in

Vidéo : SpaceX allume un Raptor, son nouveau moteur-fusée

Crédits : SpaceX

Elon Musk, patron de spaceX, dévoilait il y a quelques semaines son nouveau prototype de fusée – baptisé Starship – qui vise un jour à rejoindre Mars. Mais avant de partir, il faut évaluer les moteurs. L’un d’eux vient d’ailleurs d’être testé. Une vidéo impressionnante publiée sur Twitter.

Pour aller sur Mars, vous avez besoin d’une certaine puissance de feu. Ce n’est pas la porte à côté (environ 70 millions de kilomètres). En ce sens, le désormais géant de l’aérospatial SpaceX compte s’appuyer sur de nouveaux moteurs : les Raptors. Ces derniers seront toujours alimentés par de l’oxygène liquide cryogénique, mais cette fois combinée à du méthane, plus du kérosène comme c’est actuellement le cas avec les moteurs Merlin installés sur les fusées Falcon. Grâce à cette combinaison, les Raptors devraient être deux fois plus puissants que les Merlin. Reste à voir si les moteurs fonctionnent. Et pour le savoir, SpaceX vient d’allumer la mèche.

Un moteur qui décoiffe

L’un de ces moteurs vient en effet d’être testé dans les installations de SpaceX au Texas. Elon Musk, bien évidemment présent pour l’occasion, n’a pas manqué de partager la séquence sur Twitter. La mise à feu ne dure que quelques secondes, et une chose est sûre, il ne fallait pas rester dans les parages (et porter un casque) :

Une fois construit, le vaisseau spatial Starship pourra normalement transporter une centaine de passagers sur Mars. Le véhicule en acier inoxydable mesurera 55 mètres de long. Il se lancera au sommet du propulseur de fusée Super Heavy, suffisamment puissant (31 moteurs Raptors) pour soulever environ 100 tonnes métriques de charges utiles dans l’espace. Un premier lancement officiel de la fusée sans équipage devrait être planifié en 2020, en orbite terrestre, avant une première mission sans équipage vers Mars en 2022. Si arrivée humaine il y a, elle ne devrait pas avoir lieu avant 2025.

Rappelons également que les nouveaux moteurs de spaceX ne sont pas les seuls changements prévus. Si la plupart des fusées sont aujourd’hui composées d’aluminium et de fibres de carbone. Starship, elle, sera composée d’acier inoxydable. La coque extérieure se présentera sous la forme d’un “sandwich” composé de deux couches d’acier inoxydable légèrement poreuses, séparées par une couche de liquide de refroidissement qui pourra “saigner” à travers les parois. Une innovation qui permettra à la fois de rafraîchir la température du vaisseau, tout en assurant une certaine rigidité à la coque.

Source

Articles liés :

SpaceX : un prototype du Starship dévoilé

Blue Origin dévoile une vidéo de sa prochaine fusée New Glenn

Elon Musk estime à 70 % ses chances d’aller sur Mars (et d’y mourir)

Vidéo : SpaceX allume un Raptor, son nouveau moteur-fusée
noté 3.5 - 4 vote[s]