in

Vidéo : Quand la Terre se met à “respirer”

Crédits : Capture YouTube / Zach Peterson

Filmée il y a quelques jours dans une forêt québécoise au Canada, une vidéo intrigante nous montre le sol se soulever et retomber, donnant l’impression que la Terre et en train de “respirer” à pleins poumons. Comment est-ce possible ?

On se croirait en pleine aventure fantastique. Le 16 octobre dernier, alors qu’il se baladait dans une forêt de Sacré-Cœur, au Québec, un homme a assisté à un bien étrange phénomène : devant lui, le sol s’est mit à se soulever avant de redescendre, et ce à plusieurs reprises, donnant ainsi l’impression que la Terre était en train de “respirer”. Les images sont particulièrement impressionnantes :

Comment alors un tel phénomène peut-il être possible ? Rien de magique ici. Le responsable, c’est le vent. « Au cours d’une tempête de pluie et de vent, le sol est saturé, ce qui “relâche” la cohésion du sol avec ses racines lorsque le vent souffle sur la cime d’un arbre, explique à The Weather Network Mark Vanderwouw, arboriste à Newmarket, dans l’Ontario. Le vent tente alors de “pousser” les arbres, et au fur et à mesure que la force est transférée aux racines, le sol commence à se soulever. Si le vent avait été suffisamment fort ou avait continué à souffler, davantage de racines auraient été cassées et certains arbres auraient fini par tomber », ajoute-t-il.

Si la Terre ne “respire” donc pas à pleins poumons ici, rappelons tout de même que les arbres – même si le phénomène est invisible – respirent pour de vrai, transformant le dioxyde de carbone en oxygène. Sans les arbres qui respirent, on ne pourrait donc pas respirer à notre tour. Seulement, avec l’excès de CO2 dans l’atmosphère observé depuis plus de 30 ans, les arbres ne peuvent suivre la cadence. Pour vous donner une idée du problème, chaque jour, un Français émet environ autant de CO2 que ce qu’un arbre stocke en un an.

Source

Articles liés : 

Des arbres en fleurs gigantesques peuplaient l’Amérique du Nord il y a 90 millions d’années

Cette méthode a permis de replanter des dizaines de millions d’arbres

Les arbres auraient eux aussi un “battement de cœur”