in

VIDÉO : quand la coiffe d’une fusée se détache pour libérer la charge utile

Crédits : SpaceX

Une nouvelle vidéo signée SpaceX capture le moment où les deux moitiés de la coiffe d’une fusée Falcon 9 se séparent de l’étage supérieur du booster pour libérer sa charge utile. Ici en l’occurence, un lot de 60 satellites Starlink.

En astronautique, la coiffe est l’extrémité d’une fusée. C’est elle qui assure la protection de la charge utile, avant et durant la phase de lancement, des intempéries et des conditions de température ou d’humidité extrêmes, d’une part, mais aussi des forces aérodynamiques durant la traversée des couches atmosphériques basses.

Constituée de deux demi-coquilles tapissées à l’intérieur d’un matériau isolant, elle est généralement larguée au bout de quelques minutes seulement, une fois la densité de l’air suffisamment basse pour que les forces aérodynamiques engendrées ne puissent pas endommager la charge utile.

Une vidéo époustouflante

Le largage de la coiffe est un événement qui accompagne la plupart des lancements de fusées. Pas tous, bien évidemment. La capsule Crew Dragon de SpaceX, qui transporte du fret et désormais des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS), n’en est pas recouverte par exemple.

Dès que s’opère un lancement de fusée, nous sommes généralement habitués à pouvoir assister à la séparation du premier étage seulement. Cette vidéo de neuf secondes, signée SpaceX, nous autorise aujourd’hui à apprécier la séparation de la coiffe d’une Falcon 9. La caméra nous place du point de vue de l’une des demi-coquilles de 13 mètres de haut, nous révélant finalement la charge de satellites Starlink.

Cette opération a eu lieu le 3 juin dernier, environ trois minutes après que la Falcon 9 ait quitté son pas de tir du Space Launch Complex 40, à Cape Canaveral (Floride, États-Unis).

SpaceX récupère également ses coiffes

Notez que si SpaceX nous habitue depuis quelques années à récupérer ses boosters, de petits propulseurs de direction et des parachutes ont également été intégrés à certaines « demi-coiffes » dans le but de les récupérer également. Ces opérations se déroulent généralement en mer grâce à des filets géants installés sur deux navires de récupération dédiés, appelés Mme Tree et Mme Chief.

Là encore, grâce à ces manoeuvres de récupération, SpaceX effectue de belles économies. Pour avoir une idée, une coiffe de Falcon 9 coûte à elle seule environ 6 millions de dollars. À ce jour, la société en a récupéré et réutilisé trois.

Covoiturage spatial

Soulignons enfin que le dernier lancement de SpaceX a eu lieu ce samedi 13 juin, avec un nouveau lot de satellites Starlink largués en orbite basse. Pour rappel, SpaceX prévoit pour le moment d’en placer 12 000. De quoi fournir un service Internet à haut débit dans le monde entier.

Petite particularité de ce tir, cependant : c’est le premier lancement partagé de l’entreprise, avec à bord des satellites d’un client. Au lieu de transporter 60 instruments Starlink, comme à son habitude, la Falcon 9 n’en a accueilli cette fois que 58. Les deux places libérées plus une troisième ont été attribuées à trois satellites gérés par la société SkySat.