in

VIDÉO : les gouttes de pluie percutent le sable tels des astéroïdes

Crédits : capture YouTube / APS Physics

Il y a quelques années, des chercheurs américains avaient réalisé une vidéo en slow motion très impressionnante. Les images montrent en effet une goutte d’eau tomber au ralenti dans le sable, formant un cratère.

Un impact à différentes vitesses

Lorsqu’une goutte d’eau tombe dans le sable, la trace visible de l’impact ressemble beaucoup à celle d’un astéroïde ou d’une météorite. Or, des chercheurs l’Université du Minnesota (États-Unis) ont capturé des images impressionnantes au moyen d’une caméra haute vitesse, rendant visibles de nombreux détails. Le but ? En savoir davantage sur la chute des gouttes et leur impact sur les surfaces granulaires.

Les images présentées en 2014 ont été récompensées lors d’un meeting de l’American Physics Society (APS) traitant de dynamique des fluides. Celles-ci présentent trois vélocités différentes de l’impact : 1.0 m/s, 3.3 m/s ainsi que 5.4 m/s (voir en fin d’article).

Les images permettent de voir que l’impact d’une goutte d’eau dans le sable ressemble à celui d’un astéroïde sur Terre !
Crédits : capture YouTube / APS Physics

Qu’en disent les chercheurs ?

“De manière surprenante, nous avons constaté que la cratérisation par impact de gouttes de liquide suit la même réduction d’énergie et reproduit la même morphologie de cratère que celle d’une cratérisation par impact astéroïde catastrophique” ont déclaré les chercheurs dans la publication de l’APS.

Par ailleurs, l’APS a déclaré que cette expérience était l’analogie la plus intéressante entre les phénomènes familiers de la pluie et les frappes catastrophiques d’astéroïdes. En somme, chaque fois qu’une goutte de pluie frappe le sable, son impact est similaire à ce phénomène qui pourrait un jour anéantir toute vie sur Terre !

Cela n’est d’ailleurs pas une fiction puisque bien qu’étant faible, le danger qu’un astéroïde percute la Terre existe. En juillet 2019, un astéroïde de 100 mètres de large est passé à environ 70 000 km de la Terre. Et pourtant, ce dernier n’avait été repéré que quelques jours avant son son passage par l’observatoire brésilien SONEAR.

Concernant l’expérience, rappelons que celle-ci implique des gouttes d’eau tombant à 90°. Or en cas d’impact comme cela s’est déjà produit par le passé, l’angle peut être plus rasant. Ainsi, le cratère généré s’en trouverait allongé !

Voici la vidéo des chercheurs de l’Université du Minnesota :


Articles liés :

La moitié de nos océans pourraient provenir de ces astéroïdes

Est-il judicieux d’utiliser la bombe nucléaire contre un astéroïde menaçant la Terre ?

La destruction d’un astéroïde aurait donné un petit “coup de pouce” à la vie