in

VIDÉO : la plus grande colonie de siphonophores jamais observée

Crédits : capture d'écran twitter

Des chercheurs du Schmidt Ocean Institute ont récemment filmé la plus grande colonie de siphonophores jamais observée. Un organisme mesurant probablement plus d’une centaine de mètres de long. 

Ressemblant à un long morceau de ficelle, les siphonophores – un groupe de créatures liées aux méduses et aux coraux – sont en réalité composés de plusieurs milliers de clones individuels et spécialisés (ici des spécimens de l’espèce Apolemia uvaria) qui se réunissent pour former une seule entité. Ce type de structure ne mesure généralement que quelques centimètres, mais certains peuvent, si les conditions le permettent, atteindre plusieurs mètres de long.

Un organisme gigantesque

Au cours d’une récente expédition menée au large des côtes de l’Australie occidentale, dans les Ningaloo Canyons, un rover télécommandé (ROV) est récemment tombé sur l’une de ces structures. La plus grande jamais observée. Grâce à des lasers montés sur le véhicule, les scientifiques du Schmidt Ocean Institute (SOI), installés en surface à bord du navire de recherche RV Falkor, ont pu mesurer le diamètre de l’anneau extérieur de ce siphonophore : 14 mètres. Ce qui suggère que cette section à elle seule mesure environ 46 mètres de long.

« La créature entière est beaucoup, beaucoup plus longue. L’équipage estime qu’elle mesure plus de 120 mètres de longueur totale, a déclaré Logan Mock-Bunting, porte-parole du Schmidt Ocean Institute. Nous sommes en train de confirmer ces mesures ».

Rebecca Helm, de l’Université de Caroline du Nord à Asheville (États-Unis), qui a participé à de nombreuses expéditions, a déclaré n’avoir jamais rien vu de pareil. « La plupart des colonies de siphonophores que j’ai vues mesurent environ 20 centimètres de long, peut-être même un mètre, parfois. Mais celui-ci est véritablement massif ! »

Voici les images de cet incroyable organisme qui semble tout droit sorti d’un film de science-fiction :

Chacun son rôle, pour le bien de la colonie

Les siphonophores comme celui-ci sont des prédateurs des grands fonds. Les petits organismes qui les composent sont reliés ensemble par un stolon, et chaque “clone” joue un rôle précis (nutrition, reproduction, locomotion…).

Les spécimens dits “barbelés” sont ceux qui partent à la chasse. Leurs corps élancés présentent un unique tentacule qui pend comme une ligne de pêche à crampons. Particulièrement urticant, celui-ci permet de piéger poissons et crustacés venus s’aventurer un peu trop près. Les proies sont ensuite envoyées vers d’autres membres de la colonie qui se chargent de les avaler. Une fois les proies digérées, les nutriments parcourent alors l’ensemble du tube digestif afin que tous les autres clones puissent en profiter.

Bien qu’il soit difficile de déterminer l’âge d’une colonie de siphonophores, nous savons que dans les eaux profondes, où il fait très froid, la vie prend son temps pour grandir. Rebecca Helm suggère que l’animal présenté ici pourrait avoir des dizaines, voire des centaines d’années.

Source