in

VIDÉO – Google Earth dévoile des millions d’images pour visualiser l’évolution de la planète

Depuis peu, l’application Google Earth s’est enrichie d’une fonction Timelapse ainsi que de plusieurs dizaines de millions de nouvelles images satellites. Celles-ci permettent d’observer l’évolution et surtout l’accélération du réchauffement climatique de la Terre sur les quatre dernières décennies.

24 millions de nouvelles images

Active depuis 2001, Google Earth est une application de visualisation de la Terre élaborée à l’aide d’un assemblage de photographies aériennes et satellitaires. Or, il faut savoir que sa toute dernière version comporte une fonction Timelapse, permettant d’observer en accéléré la construction d’un building ou encore, un simple coucher de soleil. Toutefois, cette même version s’accompagne de nombreuses nouvelles images permettant d’aller bien plus loin. Désormais, Google Earth donne l’occasion d’observer les effets du climat à n’importe quel endroit de la planète. Ces nouvelles images – au nombre de 24 millions – ont été prises sur la période 1984-2020, soit pratiquement quatre décennies.

Il faut savoir que ce travail de fourmi a nécessité deux millions d’heures de traitement sur de nombreuses machines dans le Cloud. Dans le cadre de ces améliorations, Google a reçu l’aide de la NASA ainsi que des programmes d’observation Landsat de l’United States Geological Survey (USGS) et Copernicus de l’Union européenne. Citons également la participation de du Create Lab de l’Université Carnegie Mellon (États-Unis).

bolivie foret google earth 2
Crédits : capture YouTube/Google
bolivie foret google earth 2
Crédits : capture YouTube/Google

Une fonction qui demande des ressources

Cet imposant travail collectif donne donc la possibilité d’observer beaucoup de phénomènes. Citons la fonte des calottes glaciaires, le recul des glaciers ou encore l’impact des incendies de forêt et la désertification. Il est également possible d’observer la croissance urbaine, dont on sait depuis des années que celle-ci est galopante. Par ailleurs, Google conseille d’avoir un ordinateur assez puissant dans le cadre de l’utilisation de cette fonction, ainsi qu’une bonne connexion Internet. Le cas échéant, le tout manquera certainement de fluidité. Afin d’utiliser la fonction, il suffit de se connecter à Google Earth et de cliquer sur Timelapse sur la page d’accueil.

Enfin, rappelons que Google Earth revient de temps à autre dans les médias. Cette application permet parfois certaines découvertes, comme cette forêt tropicale inconnue en 2018 située sur une montagne du Mozambique. En 2019, nous évoquions le fait que Taïwan laissait apparaître dans Google Earth des sites militaires classés secret-défense. Citons également l’observation de nombreux lieux plutôt étranges, comme des géoglyphes au Kazakhstan et en Jordanie ou encore, des formes étranges dans le désert du Nevada (États-Unis) et autres “lèvres sensuelles” au Soudan.

Voici la présentation de la fonction Timelapse par Google :