in

VIDÉO : de nombreux crocodiles sont capables de galoper !

Crédits : skeese/pixabay

Une étude suggère que plusieurs espèces de crocodiles sont en réalité capables de galoper comme les chevaux. En revanche, les alligators et caïmans préfèrent évoluer au trot.

Tous les crocodiles sont capables de trotter pour se déplacer rapidement. Mais jusqu’à présent, seules quelques espèces avaient été documentées en train de galoper ou de bondir, comme beaucoup de mammifères. On pense notamment aux crocodiles d’eau douce d’Australie (Crocodylus johnstoni).

Dans le cadre d’une récente étude, des biologistes du Royal Veterinary College de Londres ont cherché à savoir si d’autres espèces pouvaient être concernées par cette technique de déplacement.

Le galop plus commun qu’on ne le pensait

Pour ces travaux, les chercheurs ont installé des caméras vidéo dans un parc zoologique en Floride. Ils ont ensuite étudié les mouvements de 42 individus de 15 espèces de crocodylia.

Ces observations ont révélé que les caïmans et les alligators, pour se déplacer rapidement, privilégiaient toujours le trot. En revanche, ils ont relevé cinq espèces de crocodiles capables de bondir ou galoper : le crocodile des Philippines (Crocodylus mindorensis), le crocodile cubain (C. rhombifer), le crocodile américain (C. acutus), le crocodile à museau mince d’Afrique de l’Ouest (Mecistops cataphractus) et le crocodile nain (Osteolaemus tetraspis).

«Nos nouvelles observations sur la cinématique locomotrice couvrant le clade Crocodylia élargissent considérablement notre connaissance de leurs comportements et de leur histoire naturelle, notent les chercheurs. Ces preuves réfutent fortement la notion populaire selon laquelle seuls quelques crocodiles utilisent des allures asymétriques».

crocodiles
Crédits : Royal Veterinary College / PA

Pourquoi un tel choix évolutif ?

Qu’ils privilégient le trot ou le galop, les chercheurs ont souligné que les reptiles concernés pouvaient courir à la même vitesse (jusqu’à 18km/h). Ils ont également remarqué que seuls les individus de moins de deux mètres de long étaient capables de galoper. Au-delà, leurs capacités athlétiques ne permettent pas de tels mouvements.

Les chercheurs ne sont pas certains de savoir pourquoi seuls les crocodiles semblent capables de pouvoir galoper. Néanmoins, il a été remarqué qu’en cas de danger, ces reptiles avaient tendance à prendre la fuite.

«Le fait de bondir et de galoper pourrait donner aux petits crocodiles une meilleure accélération et plus de maniabilité pour échapper au danger», suggère John Hutchinson, spécialiste en biomécanique évolutive et principal auteur de l’étude.

Les caïmans et les alligators, de leur côté, ont tendance à vouloir faire face en cas d’agressions. Du point de vue de l’évolution, ces reptiles n’ont pas eu besoin de développer de telles compétences.

Source

Articles liés :

Rencontrez le “boucher de Caroline”, monstre bipède et ancêtre des crocodiles

Une excellente nouvelle pour l’un des reptiles les plus menacés du monde

Quand l’Australie était dominée par des reptiles géants