in

VIDÉO : Christina Koch retrouve son chien après 11 mois passés dans l’espace

Crédits : Christina Koch / Twitter

Après 11 mois passés dans l’espace, battant au passage le record du plus long vol spatial par une femme, l’astronaute Christina Koch est finalement rentrée chez elle. Et son chien était là pour l’accueillir.

Christina Koch n’avait plus touché terre depuis près d’un an. Jeudi 6 février, l’astronaute est revenue de son (très) long séjour à bord de la Station spatiale internationale (ISS), battant ainsi le record féminin du temps passé dans l’espace (328 jours). Le précédent était détenu par l’astronaute retraitée Peggy Whitson, restée 288 jours en orbite.

Au cours de son voyage, l’astronaute aura parcouru plus de 139 millions de kilomètres, soit l’équivalent de 291 allers-retours Terre-Lune. Elle a également participé à plus de 210 études scientifiques, et a elle-même été l’objet d’expériences visant à observer “les effets d’un voyage spatial longue-durée sur une femme“.

Rappelons également qu’en octobre dernier, l’ingénieure de 41 ans a participé à la première sortie spatiale 100% féminine, accompagnée de la biologiste Jessica Meir. L’objectif de cette excursion était de remplacer les anciennes piles nickel-hydrogène de la structure de la station spatiale. Les deux collègues ont depuis effectué deux autres sorties visant à réparer le Spectromètre magnétique alpha (AMS), un instrument qui étudie la matière noire depuis 2011.

“J’ai dû réapprendre à marcher”

Ce mercredi, l’astronaute s’est confiée sur ses 328 jours passés en apesanteur depuis le Centre spatial Johnson de Houston, au Texas. À la Nasa, “on a l’habitude de dire – C’est un marathon, pas un sprint – mais dans mon cas on disait : C’est un ultra-marathon, pas un marathon !“.

Après autant de temps passé dans l’espace, son corps a également dû se réhabituer à la gravité terrestre. “À mon retour, j’ai eu un peu de mal à retrouver mon équilibre”, a t-elle expliqué, ajoutant qu’elle avait dû “réapprendre à marcher“.

Au cours de ces prochains jours l’astronaute aura droit à plusieurs massages et à des séances de natation pour faciliter la récupération physique. Accessoirement, elle ne pourra pas conduire pendant un mois, le temps de retrouver complètement l’équilibre.

D’intenses retrouvailles !

Dès l’atterrissage de la capsule, l’astronaute a également expliqué avoir vu “plus de visages” qu’elle n’avait pu en voir “en un an!“. Mais il y a un visage qu’elle se languissait de retrouver : celui de son chien LBD (Little Brown Dog). Et comme vous pouvez le voir, lui non plus n’a pas pu contenir son excitation !

Source

Articles liés :

Avoir un chien réduit le risque de décès si vous avez des problèmes cardiaques

Les gémissements d’un chien sonnent aussi tristes que les pleurs d’un enfant

Les gémissements d’un chien sonnent aussi tristes que les pleurs d’un enfant