in

VIDÉO : une baleine survit à une attaque d’orques de quatre heures

baleine orques
Crédits : Whale Watch Western Australia

Il y a quelques jours, des touristes ont été témoins d’un spectacle rare au large de l’Australie : deux groupes d’orques se sont attaqués à une jeune baleine à bosse. Le combat aura duré quatre heures avant que les orques n’abandonnent.

Le Whale Watcher Australia est une entreprise proposant aux touristes des séances d’observation des baleines à Bremer Bay, en Australie-Occidentale (pointe sud-ouest). Gemma Sharp, copropriétaire de la société, a ainsi vu des milliers de cétacés au cours de ces dernières années, mais elle n’avait jamais été témoin d’une telle scène.

Une attaque a en effet eu lieu le 17 février dernier. D’un côté, il y avait deux groupes d’une quinzaine d’orques et de l’autre une baleine à bosse, un mâle de trois ans environ.

Un combat de quatre heures

À bord de leur bateau, les touristes se sont très vite rendu compte que les prédatrices entouraient le jeune mâle, essayant encore et encore de le renverser et le noyer. La tactique du « flip-and-drown » fonctionne généralement sur les petites baleines, mais ce jeune mâle, qui s’est tout de même fait arracher sa nageoire dorsale, était trop massif.

Au bout de quelques heures, la baleine s’est finalement placée sous le bateau, se mettant à couvert pendant près d’une heure. « Nous savions que nous étions témoins de quelque chose d’important« , a déclaré au Sydney Morning Herald Gemma Sharp. « Les orques étaient en mode attaque et la baleine essayait désespérément de se protéger« .

Alors que les orques tournaient autour de l’embarcation, l’agitation a finalement attiré un groupe d’une cinquantaine de globicéphales et quelques requins-taureaux.

Finalement, l’un des deux groupes d’orques s’en est allé. Le second groupe, composé de six orques, a attendu à environ 300 mètres du bateau plusieurs dizaines de minutes supplémentaires. La plus grande d’entre elles, un mâle de près de neuf tonnes surnommé El Notcho par les observateurs de baleines de la région, a tenté de percuter le jeune mâle une dernière fois, mais ce dernier a résisté.

Une vidéo inédite

Finalement, les orques ont abandonné la partie au bout de quatre heures, et malgré la perte de sa nageoire dorsale, la baleine devrait s’en tirer. L’équipe a pu capturer cette incroyable attaque en vidéo, une première dans la région.

Les orques sont connues pour leurs interactions parfois virulentes avec d’autres animaux. En 2018, un photographe avait notamment capturé des images d’un groupe en train de tourmenter des tortues de mer au large des îles Galápagos. En 2016, un groupe d’orques près de la péninsule antarctique avait également encerclé un phoque isolé sur une banquise, avant que deux baleines à bosse ne viennent à sa rescousse.