in

Des vêtements thermorégulateurs pour ne plus porter de manteau durant l’hiver

vêtement veste manteau
Crédits : Alexander Vorotyntsev / iStock

En Chine, des chercheurs ont récemment conçu des vêtements alimentés par l’énergie solaire capables de s’adapter rapidement aux changements de température. L’objectif ? Garantir la sécurité ainsi que le confort du corps en cas de variation des températures ambiantes sans avoir à porter de vêtements lourds.

Un module photovoltaïque organique

Avec des températures parfois rudes durant l’hiver, porter des manteaux, pulls ou sous-pulls est évidemment nécessaire. Et si, dans un futur plus ou moins proche, certains de ces vêtements étaient amenés à disparaître ? Selon une publication dans la revue Science parue le 14 décembre 2023, cela serait théoriquement possible. Une équipe de l’Université de Nankai (Chine) explique en effet avoir mis au point un nouveau type de vêtements thermorégulateurs.

Selon les chercheurs chinois, ce type de vêtements fait l’objet d’une auto-alimentation via l’énergie solaire et est capable de réagir rapidement aux variations de température. Plus précisément, les scientifiques ont associé un module photovoltaïque organique (ayant recours à l’énergie solaire) à une unité électrocalorique bidirectionnelle. Cette dernière permet de chauffer (ou de refroidir) sous l’impulsion d’un courant électrique. Aucune autre source d’énergie n’est nécessaire.

vêtement veste manteau
Ce nouveau vêtement thermorégulateur associe un module photovoltaïque organique et une unité électrocalorique bidirectionnelle.
Crédits : PeopleImages / iStock

Un surplus d’énergie pouvant être réutilisé

Selon les auteurs, le dispositif permet de conserver la peau humaine à une température de confort située entre 32,0°C et 36,0°C, et ce, même lorsque la température ambiante devient plus rude, c’est-à-dire lorsqu’elle descend en dessous de 12,5°C. Cette thermorégulation reste en vigueur même si la température atteint un maximum de 37,6 °C et qu’elle dépasse donc celle du corps humain. Par ailleurs, une des qualités principales du dispositif est un coût en énergie très faible. Il permet en outre une réutilisation du surplus d’énergie produit. Par ailleurs, le dispositif peut être utilisé durant 24 heures grâce à un apport en énergie solaire d’une douzaine d’heures.

« Il est possible d’imaginer un avenir de gestion thermique par tout temps qui ne serait pas limité par un approvisionnement énergétique et où l’énergie supplémentaire collectée pourrait même alimenter des appareils électroniques dans des conditions particulières. », ont déclaré les chercheurs dans un communiqué.

Avant cette innovation chinoise, il existait seulement deux types de vêtements thermorégulateurs. Le premier type contient des systèmes de refroidissement radiatif et de changement de phase, ainsi qu’un système d’adsorption, autrement dit de fixation d’une substance sur une surface. Le second type permet un réchauffement ou un refroidissement à l’aide de systèmes de thermorégulation active à semi-conducteurs.