in

Le venin des guêpes brésiliennes pour soigner le cancer ?

Crédits : Centre Antipoisons

Les guêpes ont souvent mauvaise presse. Toutefois, leur réputation pourrait changer puisque des chercheurs de l’Université de Sao Paulo en collaboration avec des scientifiques anglais viennent de découvrir que le venin d’une guêpe brésilienne permettrait de lutter contre les tumeurs cancéreuses.

Polybia paulista, c’est le nom de cette guêpe agressive dont les piqûres douloureuses sont très inconfortables pour l’Homme. Le venin qu’elle utilise pour se protéger ou attaquer une proie contient une molécule appelée MP1, une toxine possédant des propriétés antibactériennes. Les chercheurs de l’Université de Sao Paulo à l’origine de l’étude se sont intéressés à la toxine MP1 et ont découvert qu’elle pouvait détruire les cellules d’une tumeur cancéreuse.

Selon les chercheurs, la toxine serait capable de perturber la membrane protectrice située sur l’extérieur des cellules cancéreuses en créant des « trous béants » dans ces dernières, comme nous l’explique le Dr. João Neto, co-auteur de l’étude. Les cellules saines seraient-elles épargnées par l’action de la toxine, le venin s’attaquant uniquement aux cellules possédant des lipides sur la face externe de leur membrane (Dans les cellules saines, les lipides sont localisés à l’intérieur de la membrane).

Testée sur des souris en laboratoire, cette nouvelle technique n’est pas encore applicable à l’être humain, mais offre de nouvelles perspectives encourageantes pour la lutte contre le cancer de la vessie, de la prostate, mais également certaines cellules leucémiques résistantes à certains médicaments. »Cette découverte pourrait être utile dans le développement de nouvelles thérapies combinées, où de multiples médicaments sont utilisés simultanément pour traiter un cancer en attaquant les différentes parties des cellules cancéreuses en même temps« , conclut le Dr Paul Beales, un chercheur de l’Université de Leeds.

Source : Futura Sciences