in ,

Végétarisme : qu’est-ce que le « vromage » ?

fromage
Crédits : PicturePartners / iStock

Obtenu à partir d’ingrédients végétaux, minéraux et microbiologiques, le « vromage » représente une alternative au fromage traditionnel. Pour ses adeptes, il s’agit surtout de stopper la consommation de lait pour des questions de santé et ne plus soutenir l’industrie laitière pour des questions d’éthique.

Industrie et consommation de lait

Manger un yaourt, un morceau de fromage ou utiliser de la crème dans une béchamel a-t-il moins d’impact que le fait de manger de la viande ? Selon Consoglobe, l’industrie laitière est l’une des plus cruelles envers les animaux. Citons par exemple les vaches, capables de produire du lait seulement durant leur grossesse (9 mois). Or, afin de produire continuellement du lait – environ 10 000 litres par an -, les producteurs font en sorte qu’elles soient en gestation quasiment en permanence.

De nombreuses pratiques sont sources d’interrogation. Évoquons notamment le traitement aux hormones ainsi que les traitements chimiques dont le but est d’augmenter la production de lait. Citons aussi la séparation du veau avec sa mère à la naissance ou encore la souffrance physique en raison de l’inflammation des pis. En définitive, l’espérance de vie des vaches chute énormément – de 20 ans à seulement 5 ou 6 ans. Enfin, celles-ci finissent leur vie dans les abattoirs pour leur viande.

Que dire de la consommation de lait d’un point de vue santé ? Si les lobbys ont largement financé des études pour démontrer les qualités du lait – notamment ses apports en calcium -, certaines recherches indépendantes sont plus nuancées. Une étude finlandaise de 2014 mettait principalement en évidence une augmentation des risques de mortalité et de fracture (hanche) dans le cas d’une importante consommation de lait – trois verres par jour ou plus.

ferme vache
Crédits : branex / iStock

Une alternative crédible ?

Si les questions de santé semblent moins évidentes que les questions d’éthique concernant la consommation de lait de vache (et autres) chez l’humain, il faut savoir que, dans tous les cas, il existe des alternatives. Concernant le fromage, l’équivalent n’est autre que le « vromage » ou « fauxmage », autrement dit le fromage végétal, sans aucun ingrédient d’origine animale.

Les différents types de vromage sont le plus souvent obtenus à partir de noix de cajou, d’huile de coco, de purées d’autres oléagineux et protéagineux, ou encore de laits végétaux caillés. Par ailleurs, ces fromages végétaux peuvent aussi subir un processus de fermentation au moyen de bactéries ou de levures. Suivant les recettes, les produits conviendront aux personnes véganes (les plus strictes) ou à d’autres adeptes du végétarisme.

En France comme dans d’autres pays, le marché du fromage compte de plus en plus de vromages, et ce jusqu’au sein des enseignes de grande distribution. Il faut dire qu’outre les nombreuses matières premières constituant les ingrédients de base, il est possible d’ajouter des saveurs supplémentaires comme des épices, des tomates séchées, des olives ou encore des fruits secs.