in

Un nouveau vaccin en phase de test prometteur contre la tuberculose

Crédits : Unifier

Un nouveau vaccin vient de franchir une nouvelle étape en tant que candidat à la vaccination universelle contre la tuberculose. Actuellement en phase de test, il apparaît plus efficace que l’unique vaccin (BCG) actuellement proposé.

Le point sur la tuberculose

La tuberculose est une infection due au bacille de Koch (Mycobacterium tuberculosis). La contamination s’opère par voie aérienne lors de contacts répétés avec une source tuberculeuse (environnement contaminé ou une personne malade qui tousse ou éternue). La maladie est encore très présente. On estime en effet qu’une nouvelle personne est infectée par le bacille chaque seconde dans le monde. Près de 90-95 % d’entre elles ne développeront pas la maladie, leur système immunitaire étant capable de riposter.

En revanche, plus de 10 millions de personnes contractent encore la maladie chaque année. Sur cet échantillon, le bacille fait en moyenne 1,4 million de victimes. L’Afrique et l’Asie du Sud-est sont les environnements les plus touchés. En France, le nombre de nouveaux cas s’élève à environ 5 500 chaque année, entraînant près de 700 décès.

S’il est possible de guérir de la tuberculose grâce à des antimicrobiens, il est également possible de se faire vacciner en amont pour éviter de contracter la maladie. Le vaccin BCG est à ce jour le seul vaccin homologué. Néanmoins, son efficacité n’est pas totale et il évite surtout les formes sévères de la maladie chez l’enfant.

Aussi, depuis plusieurs années, des chercheurs de l’Université de Saragosse travaillent sur le développement d’un nouveau vaccin antituberculeux nommé MTBVAC. À noter que tandis que le vaccin BCG est basé sur une forme vivante atténuée de Mycobacterium bovis isolé chez les vaches, celui-ci est le premier et le seul vaccin basé sur le pathogène humain Mycobacterium tuberculosis.

tuberculose
Les membres de l’équipe Vaccine MTBVAC (de gauche à droite) : Jesús Gonzalo-Asensio, Carlos Martín, Ignacio Aguiló et Dessislava Vaneva Marinova. Crédits : Unifier

Des résultats prometteurs

Ce nouveau vaccin vient de franchir une nouvelle étape en tant que candidat à la vaccination universelle contre la tuberculose. MTBVAC avait démontré son innocuité dans des études de phase 1 chez l’adulte en Suisse et en phase 1b chez le nouveau-né en Afrique du Sud. Des études de phase 2 sont actuellement menées chez des adultes tuberculeux et non infectés et chez des nouveau-nés en bonne santé pour sélectionner la dose et étudier son l’innocuité et l’immunogénicité chez un plus grand nombre de participants.

D’après ces nouveaux travaux, les chercheurs ont administré une dose du vaccin MTBVAC par voie intradermique chez des macaques rhésus. La solution semblait alors conférer une protection significativement meilleure contre l’exposition aux aérosols à M. tuberculosis par rapport au BCG (même voie et dose d’administration).

Cette étude consolide ainsi les précédentes études précliniques et cliniques de sécurité ainsi que d’immunogénicité et représente une solide preuve de concept de l’efficacité du MTBVAC qui, à terme, pourrait se présenter comme une alternative efficace au BCG dans la lutte contre la tuberculose respiratoire chez l’Homme.