in

Utilisons l’urine humaine en tant qu’engrais pour les cultures !

Crédits : Christian Heilmann / Flickr

Des chercheurs américains estiment que l’urine peut être utilisée comme engrais. Selon eux, le liquide ne présente pas de risques d’émergence de micro-organismes résistants aux antibiotiques au niveau des plantes cultivées.

Utiliser l’urine comme engrais

L’idée d’utiliser l’urine comme engrais n’est pas nouvelle et est déjà appliquée par certains agriculteurs. Toutefois, certains scientifiques pensaient qu’il était possible que cette pratique favorise la résistance aux antibiotiques. Rappelons que des substances telles que l’azote, le potassium ou encore le phosphore font office d’engrais performant. Néanmoins, il subsistait des doutes quant à la présence dans ce liquide de gènes résistants aux antibiotiques.

Une récente étude menée par des chercheurs de l’Université du Michigan (États-Unis) s’est montrée rassurante sur le sujet. Ces recherches, publiées le 22 janvier 2020 dans la revue Environmental Science & Technology, montrent que l’urine peut être utilisée sans crainte sous certaines conditions.

pesticides
L’étude plébiscite l’utilisation de l’urine humaine comme engrais.
Crédits : Pixabay

L’urine “vieillie” ne comporte pas de risques

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont analysé pas moins de 100 litres d’urine issus de donneurs vivant dans l’état du Vermont. L’urine a été stockée entre 12 et 16 mois, ce qui a permis la formation d’ammoniaque. Par la suite, les scientifiques y ont introduit des gènes résistants à plusieurs antibiotiques (tétracycline et ampicilline). L’objectif ? Vérifier si l’ADN allait être absorbé par l’Acinetobacter baylyi, une bactérie présente dans les sols.

Selon les résultats, l’urine stockée pendant un certain temps se montre incapable de transmettre la résistance aux antibiotiques ! Ainsi, à condition d’être en quelques sorte “vieillie”, l’urine peut tout à fait agir en qualité d’engrais. Rappelons au passage qu’un humain produit environ 500 litres d’urine par an.

Une étude menée par des chercheurs français et suisses en 2019 vantait déjà les mérites de ce liquide. Selon les scientifiques, l’urine humaine est plus intéressante que l’urine des animaux d’élevage dans la production d’engrais organiques. En effet, l’urine de ces animaux est de 100 à 10 000 fois plus chargée en antibiotiques que la nôtre ! L’étude en question estimait déjà que l’urine humaine contient le cocktail NPK (azote, phosphore, potassium) nécessaire aux cultures. Or, le fait que celle-ci finisse souvent dans les toilettes est un gâchis alors qu’elle peut représenter une alternative très intéressante aux engrais chimiques.

Source

Articles liés :

Comment l’urine pourrait aider les astronautes à cultiver de la nourriture sur Mars

Belgique : des chercheurs ont transformé de l’urine en eau, en engrais et en bière

Des étudiants fabriquent des briques biologiques avec de l’urine ! Un nouvel or liquide ?