in

Une université remplace les dissection humaines par le microsoft hololens

Capture vidéo

Les dissections humaines se passeront peut-être de réels cadavres à l’avenir. Une université américaine expérimente actuellement le Microsoft HoloLens, un casque de réalité augmentée permettant de simuler des hologrammes.

Les étudiants en médecine doivent tous disséquer un cadavre humain à un moment donné dans leur cursus. Il s’agit d’une confrontation logique et directe, quoiqu’un peu brutale avec l’anatomie humaine. Indispensable pour devenir médecin, cette pratique est assujettie aux critiques. En effet, les laboratoires de dissection sont souvent saturés, les coûts de maintenance sont élevés et le nombre d’étudiants pour chaque cadavre disséqué empêche une bonne visibilité pour tous.

De plus, certains étudiants vivent mal l’expérience et les produits destinés à la conservation des corps peuvent occasionner des allergies. L’Université de Case Western Reserve semble avoir opté pour une tout autre solution destinée à terme à remplacer efficacement les cadavres humains : le casque HoloLens de Microsoft.

Ce changement devrait intervenir dès 2019 dans cet établissement qui prévoit de donner la possibilité aux étudiants de travailler l’anatomie humaine par le biais d’hologrammes générés par le casque HoloLens. L’expérimentation de cette technique trouve sa source en 2013, lorsque l’université américaine cherchait déjà un moyen de remplacer les corps humains par des solutions numériques. Cependant, leur concept initial d’écrans tactiles géants n’était pas satisfaisant puisque la 3D n’était pas présente.

Le lancement du kit développeur du Microsoft HoloLens en 2016 semble avoir tout changé et une des démonstrations inclues était une application dont le but était d’explorer les différentes couches du corps humain en 3D, en somme, l’anatomie humaine en réalité augmentée. Un cours d’essai concernant le thorax supérieur a déjà eu lieu à l’Université de Case Western. Les étudiants ont plutôt bien réagi et certains ont même affirmé avoir pris connaissance de détails qui leur auraient échappé lors d’une dissection classique.

Si le casque HoloLens est encore à un stade où les développeurs se confrontent à ses limites, cela devrait changer dés 2017 et une application complète remplaçant la dissection humaine devrait voir le jour. À suivre !

Voici une démonstration du concept en vidéo :

Sources : ZDNetRéalité-Virtuelle