in

Une vidéo nous met à la place d’Armstrong au moment de l’alunissage

Crédits : Capture d'écran

En utilisant des données d’archives et de nouvelles images haute résolution, la NASA nous permet aujourd’hui de revivre l’alunissage d’Apollo 11, depuis le point de vue de Neil Armstrong.

Le 20 juillet 1969, les astronautes Buzz Aldrin et Neil Armstrong ont écrit l’histoire en devenant les premiers Hommes à marcher sur la Lune. De cet exploit nous avons quelques images, mais la plupart sont de piètre qualité, nous proposant environ six images par seconde. Soit beaucoup trop peu pour donner l’impression d’un mouvement ininterrompu. À l’occasion du 50e anniversaire de cet exploit historique, une équipe de la NASA a récemment créé une reconstitution visuelle des trois minutes précédant cet alunissage. On nous place alors du point de vue d’Armstrong, nous permettant ainsi d’expérimenter la même chose que l’astronaute.

Tout est évidemment pris en compte : latitude, longitude, orientation, vitesse et altitude. Pour cette vidéo, les chercheurs se sont appuyés sur les enregistrements vocaux originaux et les dernières images haute résolution capturées par la caméra à angle étroit de LROC.

Une descente compliquée

On rappelle également que c’est à ce moment-là qu’Armstrong se rend compte que le module lunaire dépasse le site sélectionné pour l’atterrissage. Il prend alors conscience que la zone sur laquelle ils se dirigent est pleine de rochers. L’astronaute décide alors de passer en manuel sans prendre le temps d’étudier la situation avec Houston. Après un survol du terrain à l’horizontale, Armstrong repère finalement un endroit sûr à environ sept kilomètres du lieu d’alunissage d’origine. Il ne restait alors que 20 secondes de propergol réservé à l’atterrissage.

L’équipe de la NASA nous propose également une vue du film original juxtaposé à la nouvelle simulation :

La suite se déroule ainsi. Après avoir alunit, les deux astronautes n’ont pas le temps de chômer, et doivent se préparer pour le décollage suivant. Ils programment alors l’ordinateur de bord. L’opération dure environ deux heures. La dépressurisation est ensuite lancée. Au bout de quinze minutes, pressé par Houston, Armstrong se place en haut de l’échelle, guidé par Aldrin. Ce dernier lui tend alors le Jettison Bag, contenant les emballages vides et autres déchets “solides”. Le reste des toilettes, donc. La poubelle est ensuite jetée par par terre et – pour la petite anecdote – elle apparaîtra sur le premier cliché pris à la surface.

Armstrong, retenu par un filin déroulé par Aldrin, descend peu à peu les barreaux de l’échelle. Il vérifie au passage sa capacité à rejoindre le premier barreau dans le but de réintégrer ultérieurement le module. Il tâte ensuite la surface avec le bout de son pied, évoquant un « sol constitué de grains très très fins, presque comme une poudre ». Et pose enfin le premier pas sur la Lune. Nous sommes alors le 21 juillet 1969, à 3 h 56 min heure française.

Source

Articles liés :

Elle attaque la NASA pour avoir le droit de garder de la poussière lunaire offerte par Neil Armstrong

Le sac lunaire de Neil Armstrong vendu 1,8 million de dollars aux enchères

Les souvenirs discrètement ramenés de la Lune par Neil Armstrong