in

Une université indienne va proposer des cours de “science des fantômes” !

Crédits : cocoparisienne / Pixabay

En Inde, une université de médecine hindoue proposera bientôt des cours plutôt insolites pour nous occidentaux. En effet, il s’agit de former les étudiants au “bhoot vidya” (science des fantômes). L’objectif ? Soigner des patients déclarant être possédés ou en proie à des visions.

Des cours peu banals

En 2018, nous évoquions l’apparition de cours de bien-être dans les écoles indiennes. L’objectif est d’inverser une tendance plutôt préoccupante : un enfant indien sur quatre (de 13 à 15 ans) souffre de dépression. Or, il a été prouvé que des enfants malheureux ne peuvent pas suivre le rythme scolaire, ce qui peut impacter la croissance du pays. À terme, ces cours qui ne concernent pour l’instant que la capitale pourraient bien être étendus à tout le pays.

Dans le rayon des cours d’un nouveau genre, l’Université de Varanasi (ou Bénarès) s’est récemment distinguée. Selon un article du quotidien local Hindustan Times publié le 24 décembre 2019, il sera bientôt question de cours de “bhoot vidya”. Il s’agit ici de science des fantômes et de techniques de guérison basées sur la médecine ayurvédique.

inde medecine fantome
Crédits : capture YouTube / The Happy Bird

Pallier le manque de psychiatres

« Les médecins se verront enseigner des remèdes et des psychothérapies pour traiter des troubles psychosomatiques et des symptômes psychologiques anormaux provoqués par des raisons inconnues en lesquelles beaucoup voient des ‘bhoot’ (fantômes) » a déclaré Yamini Bhusan Tripathi, doyen de la faculté ayurvédique de Varanasi.

Il faut savoir que cette annonce est tout à fait sérieuse, bien que le caractère mystique de ces enseignements puisse interroger. Rappelons au passage que Varanasi est la cité accueillant le plus de pèlerins en Inde. Celle-ci fait également partie des sept villes sacrées de l’hindouisme.

Par ailleurs, si les réseaux sociaux indiens ont vu un nombre important de personnes poster des commentaires sarcastiques, il apparaît clair que ces cours sont destinés à répondre à un certain besoin de la population. En effet, il y aurait seulement 4 000 psychiatres ou psychologues en Inde, pour une population atteignant les 1,3 milliards ! Outre une partie des enfants scolarisés souffrant de dépression, il se pourrait bien qu’une personne sur 5 y soit exposée au cours de sa vie.

Articles liés :

Inde : des milliers d’enfants disparus retrouvés en quelques jours grâce à la reconnaissance faciale !

L’Inde vient d’interdire la vente et la consommation de cigarette électronique à ses 1,3 milliard d’habitants !

Inde : cette femme est atteinte d’une maladie à l’origine de paillettes dans ses yeux !