in

Une tortue géante repérée dans les Galapagos pour la première fois depuis 1906

Crédits : GNPD, W. Tapia

Cette espèce de tortue géante n’avait pas été observée dans l’archipel équatorien des Galapagos depuis 1906. Une absence prolongée, au point que certains considéraient l’espèce éteinte. L’une de ses représentantes vient pourtant d’être repérée.

Une (longue) partie de cache-cache

Les tortues géantes des îles Galapagos sont emblématiques. C’est pourquoi leur histoire est si tragique. Lorsque Charles Darwin les observa pour la première fois en 1835, pas moins de 15 espèces différentes semblaient évoluer paisiblement au milieu de volcans. Plusieurs dizaines de milliers de ces tortues ont depuis été massacrées. Il ne reste aujourd’hui qu’une poignée d’espèces, la plupart en danger critique d’extinction. L’une d’elles, la tortue géante de Fernandina (Chelonoidis phantasticus) n’avait pas été vue depuis 1906. On la pensait d’ailleurs éteinte. Une femelle vient pourtant d’être aperçue dans une partie reculée de l’île.

Une sorte de grande partie de cache-cache donc, qui aura duré plus de 110 ans. La coquille est lisse, et son museau tout rose. C’est une femelle adulte (plus de 100 ans) qui vient d’être repérée, a annoncé le ministre de l’Environnement équatorien Marcelo Mata. La découverte de plusieurs traces à proximité laisse également à penser que la femelle n’est pas seule. D’autres femelles et des mâles pourraient en effet également fréquenter les lieux, offrant ainsi des possibilités de reproduction.

« Les femelles peuvent stocker le sperme pendant longtemps, explique à l’agence Associated Press Stuart Pimm, écologiste à l’Université de Duke (États-Unis). Il y a donc peut-être de l’espoir ».

https://twitter.com/AnimalPlanet/status/1098614436192026626?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1098614436192026626&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.sciencealert.com%2Fa-giant-tortoise-thought-to-be-extinct-has-been-found-in-the-galapagos-after-100-years

La tortue placée en sécurité

Si la disparition de nombreuses tortues géantes dans la région est à mettre au crédit de l’Homme et son commerce d’animaux sauvages exotiques, notons que la tortue géante de Fernandina fait de son côté face à une tout autre menace : son environnement. En effet, on ne peut pas dire que les lieux soient très accueillants, car régulièrement sillonnés par des coulées de lave potentiellement dévastatrices. Dans un souci de protection, les responsables de la mission ont préféré extraire la tortue de son environnement pour la placer dans un centre de conservation spécialisé situé sur l’île de Santa Cruz.

Côté histoire, les biologistes pensent que les premières tortues géantes ont débarqué sur cette chaîne isolée d’îles volcaniques il y a environ trois ou quatre millions d’années, portées par les courants océaniques. L’environnement, exempt de prédateurs naturels, a ensuite permis à ces tortues de se répandre et de se diviser en différentes espèces. C’est au cours des XVIIIe et XIXe siècles que les ennuis ont commencé. Les marins ont en effet commencé à les chasser pour leur viande, qui résistait aux longs voyages dans le Pacifique. L’introduction de rats et de chiens sur ces îles, qui s’attaquaient aux œufs des tortues, a également eu un impact sur les effectifs.

Source

Articles liés :

D’ici 2100, jusqu’à 93% des tortues vertes pourraient être des femelles

Des microplastiques retrouvés chez toutes les espèces de tortues de mer

Le déclin des tortues à travers le monde est très dangereux

Notez cet article