in

Une Tesla Model S percute un véhicule : deux morts et deux blessés

Crédits : Connecticut State Police / Facebook

Quelques jours avant le nouvel an, un accident impliquant une Tesla Model S a eu lieu près de Los Angeles (États-Unis). Le véhicule a grillé un feu rouge et a percuté une autre voiture. Le violent accident a fait deux morts et deux blessés.

Un nouvel accident

En 2016, nous assistions au tout premier accident mortel impliquant une automobile en mode pilote automatique. Aujourd’hui, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) enquête sur pas moins de 13 accidents du même type aux États-Unis. Comme l’a rapporté NBC Los Angeles dans un article du 29 décembre 2019, un nouvel accident mortel impliquant une Tesla s’est produit.

Selon la chaîne locale, la Tesla Model S est sortie d’une autoroute près de Gardana (Los Angeles) et a grillé un feu rouge à toute vitesse. La voiture folle a ensuite percuté une Honda Civic, dont les deux occupants sont morts sur le coup. Les deux passagers de la Tesla ont quant à eux été blessés. Au passage, il s’agissait d’un modèle datant de seulement quelque mois !

L’autopilote n’était peut-être pas activé

Dans un autre article, Los Angeles Times a repris l’information et a donné davantage de détails. Le quotidien a indiqué qu’un porte parole de la NHTSA s’était exprimé sur l’accident. Toutefois, ce dernier a refusé de confirmer si l’autopilote de la Tesla Model S incriminée représentait un facteur dans la collision. Autrement dit, au moment où sont écrites ces lignes, nul ne sait si le pilote automatique était activé ou non. S’agit-il d’un cas d’inconscience humaine où d’une erreur de la machine ? L’enquête qui se poursuit actuellement devrait faire la lumière sur cette question.

Au début du mois de décembre 2019, un accident avait eu lieu dans le Connecticut. En effet, une Tesla Model 3 avait violemment percuté une voiture de police stationnée sur une sortie d’autoroute (voir ci-après). Dans cet accident, l’autopilote était bien activé et la conductrice avait expliqué aux agents qu’au moment de la collision elle était en train de surveiller son chien installé sur le siège passager.

Tesla Model S
Crédits : Wikipedia

Enfin, Tesla rappelle souvent que l’autopilote n’est encore qu’un système d’assistance à la conduite. Autrement dit, celui-ci ne doit en aucun cas se substituer à l’attention du conducteur humain, ce dernier devant absolument maintenir un haut degré de vigilance.

Source

Article liés :

L’Autopilot de Tesla désigné en tant que responsable dans un accident !

Vidéo : Quand une voiture Tesla prédit un accident et parvient à l’éviter

Les véhicules Tesla sont désormais capables de repérer les cônes de signalisation sur la route