in

Une start-up veut faire pleuvoir des météores pour des gens riches

Crédits : National Park Service (NPS)

Pour apercevoir une pluie de météores, il faut généralement se réveiller au milieu de la nuit et attendre plusieurs minutes ou quelques heures dans le froid. C’est normalement le prix à payer pour apercevoir une traînée de lumière qui traverse brièvement notre espace. Bientôt, tout ce dont vous aurez besoin, c’est de l’argent.

Astro Live Experiences (ALE), une “société de divertissement spatial” japonaise, annonce en effet qu’elle lancera son premier satellite en 2019 pour créer sur commande des douches artificielles de météores, pour des grands événements ou selon les désirs des plus riches d’entre nous. Chaque pluie de météores pourrait alors coûter plusieurs millions de dollars. Selon CNN, ces “météores” ne seront en fait que de petites pastilles métalliques virant à l’orange, au bleu ou au vert lorsqu’elles brûleront dans l’atmosphère. Contrairement aux météores ordinaires qui sont généralement de la taille d’un grain de sable, ces fausses étoiles filantes seront sensiblement plus grandes – environ deux centimètres de diamètre. Et ça inquiète.

La communauté scientifique rappelle en effet que ces petites billes pourraient potentiellement menacer les engins spatiaux en orbite basse. « Je les félicite pour leur intelligence et leur expertise technique, mais du point de vue des débris orbitaux, ce n’est pas une bonne idée », a déclaré à l’AFP l’astronome américain Patrick Seitzer, de l’Université du Michigan. Un objet de 2 centimètres de diamètre se déplaçant à grande vitesse grâce à la gravité terrestre  pourrait en effet perforer un vaisseau spatial en métal – et laisser des débris dans son sillage.

ALE semble prendre des mesures pour éviter le pire. Le satellite serait probablement en orbite juste en dessous de la Station spatiale internationale pour éviter les collisions, peut-on lire. Les “météores” évolueraient alors à une altitude comprise entre 354 km et 59,5 km au-dessus de la surface avant de brûler. On ne dénombre qu’une quarantaine de satellites à ces altitudes, et la compagnie assure qu’elle annulerait tout événement qui mettrait en danger l’un de ces satellites.

Seulement, l’orbite terrestre basse – c’est-à-dire tout ce qui se trouve à moins de 2 000 km de la surface de la Terre – devrait devenir beaucoup plus encombrée dans les années à venir. SpaceX et d’autres sociétés prévoient d’envoyer un certain nombre de satellites pour établir des services Internet : SpaceX prévoit d’en mettre plus de 4 000 entre 1 100 et 1 400 kilomètres d’altitude.

Nous pourrions n’être que des puristes, mais le fait de créer artificiellement des étoiles filantes efface par ailleurs tout ce qui rend les pluies de météores si merveilleuses en premier lieu : le fait que vous ne savez jamais exactement quand vous allez les voir. Le frisson n’est pas le même.

Source