in

Une start-up travaille sur une “batterie éternelle” intégrant des nano-diamants radioactifs !

Crédits : NDB

Basée en Californie (États-Unis), la start-up NDB travaille actuellement sur une technologie pleine de promesses. Il s’agit d’une batterie en nano-diamants à la durée de vie quasi illimitée. Par ailleurs, les porteurs du projet recyclent des déchets nucléaires dangereux. Ce genre de batterie pourrait représenter une alternative viable aux batteries lithium-ion.

Une batterie contenant du carbone 14

« Imaginez un monde où vous n’auriez plus à recharger votre téléphone pour la journée. Imaginez maintenant que ce soit pour la semaine, pour le mois… Et pendant des décennies ? C’est ce que nous pouvons faire avec notre technologie », a déclaré Neel Naicker, porte-parole de la start-up NDB dans un article publié par New Atlas le 25 août 2020.

La batterie de NDB – déclinée sous différents modèles – n’est autre qu’un petit morceau de diamant radioactif intégrant des barres de combustible usagées provenant de réacteurs modérés au graphite. Or, ce graphite contient du carbone 14, un isotope dont la demi-vie est d’environ 5 700 ans. L’objectif de NDB ? Commercialiser cette batterie à la durée de vie quasi sans limite et offrir une alternative intéressante aux actuelles batteries lithium-ion.

batterie diamant radioactif
Crédits : NDB

Une durée de vie de 9 ans pour une utilisation classique

Ces déchets nucléaires sont dangereux, si bien que ces derniers sont très difficiles à stocker. Toutefois, NDB semble être capable de les recycler sous la forme de petits diamants. À l’intérieur, le carbone 14 se change progressivement en azote au cours de la désintégration. Ceci se fait grâce à l’émission d’une particule bêta convertie en électricité par la batterie. Il faut également savoir qu’un circuit intégré ainsi qu’un micro-supercondensateur se chargent de stocker et distribuer la charge de manière instantanée. Ainsi, la batterie est capable de s’auto-recharger. Citons également la présence d’une couche de carbone 12 enrobant le diamant en carbone 14. Le but est ici de prévenir les éventuelles fuites radioactives en absorbant les rayonnements.

La durée de vie théorique de cette batterie est de 28 000 ans mais les experts évoquent plutôt une durée de 9 ans dans le cas d’une utilisation normale. En revanche, ce support offre une densité énergétique 57 000 fois supérieure aux batteries lithium-ion. Évoquons également le fait que cette batterie est pratiquement indestructible et sûre en termes de sécurité. De plus, elle pourrait s’adapter à différents formats et être compétitive sur le marché. Enfin, nous pourrions retrouver dans un avenir plus ou moins proche ce genre de batteries dans l’alimentation des satellites, des voitures électriques, des capteurs industriels, des appareils de stimulation cardiaque et autres implants électroniques.

Voici une vidéo explicative du concept publiée par NDB :