in ,

Une start-up propose d’acheter les droits à l’image de votre visage pour 115 000 euros !

Crédits : iStock

Et si donner votre visage à une nouvelle ligne de robots humanoïdes pouvait rapporter une belle somme d’argent ? C’est justement l’intention de la start-up britannique Geomiq. Celle-ci sélectionnera une personne parmi les candidats et prendra son visage comme référence !

Une décision importante

Dans un communiqué publié le 11 octobre 2019, la société Geomiq a déclaré vouloir trouver un visage “gentil et amical”. L’objectif ? Prendre ce même visage comme référence pour l’apparence d’une nouvelle ligne de robots humanoïdes de pointe. Si l’annonce de Geomiq semble incroyable, celle-ci n’en est pas moins sérieuse ! À la clé, la personne sélectionnée se verra offrir la somme de 100 000 livres sterling, c’est-à-dire 115 000 euros.

Si cette comme parait très intéressante, la start-up rappelle qu’il s’agit ici d’une décision à ne pas prendre à la légère. En effet, le visage sélectionné se retrouvera sur des milliers de machines ! Il faut savoir qu’il s’agit clairement de céder les droits à l’image concernant son visage, en somme une licence. Ainsi, il faudra que la personne en question ait les épaules pour assumer cela et réagisse en toute connaissance de cause. Geomiq a indiqué que les intéressés peuvent postuler en envoyant simplement une photo à l’adresse e-mail faces@geomiq.com.

âgé personne âgée
Les détails techniques concernant la machine sont inconnus, mais il s’agira d’un robot destiné à l’accompagnement des personnes âgées.
Crédits : iStock

En développement depuis 5 ans

La start-up Geomiq a expliqué avoir été contactée par une société désirant construire un robot capable d’accompagner les personnes âgées. Il est donc question d’un ami virtuel et il n’y a là rien d’étonnant dans le fait qu’un visage gentil et amical soit recherché. Par ailleurs, les raisons du manque volontaire de détails sur le projet ont été données. Il est tout simplement question d’un accord de confidentialité signé avec la société commanditaire. Toutefois, les personnes sélectionnées pour la seconde phase du casting en sauront bien plus. Quant aux personnes non retenues, ces dernières ne feront l’objet d’aucune réponse. Geomiq a néanmoins évoqué que le projet était en développement depuis maintenant cinq années. Il a également été fait mention d’un investisseur principal basé à Shanghai, en Chine.

Une autre société a récemment pensé à associer les personnes âgées et les robots. Il s’agit de la compagnie aérienne japonaise All Nippon Airways (ANA). Celle-ci désire faire voyager des robots de télé-présence Newme à la place des clients ! Le but est de faire voyager les personnes dont la mobilité est malheureusement réduite.

Articles liés :

Kompaï, le robot connecté au service des personnes

Solitude : un robot de compagnie bientôt offert à 230 millions de Chinois ?

Robotsexualité : cette française désire se marier avec son robot !