in

Une start-up française veut organiser des voyages en ballon dans la stratosphère !

ballon stratosphère
Crédits : Zephalto

Récemment, la société Zephalto a réussi un vol d’essai de son nouveau ballon. Son objectif était de valider sa structure ainsi que son comportement au décollage et à l’atterrissage. En 2024, cette société proposera des voyages ou plutôt des « croisières » dans la stratosphère.

Voyager dans la stratosphère en ballon dès 2024

La start-up Zephalto est basée dans la commune du Pouget, dans le département de l’Hérault. Tout comme la société étasunienne Space Perspective, son but est de proposer dès 2024 des croisières en ballon dans la stratosphère. Les responsables désirent envoyer deux à six personnes à une altitude de 25 km, c’est-à-dire dans la stratopause, la partie supérieure de la stratosphère. Dans une récente publication, la start-up française raconte son premier vol d’essai effectué le 21 août 2020.

Le ballon baptisé Odyssée 8000 a décollé du Pouget et a atterri 300 kilomètres plus loin à Sauviat, dans le Puy-de-Dôme. Cette expédition d’une durée de quatre heures avait pour objectif de valider la structure de ce nouveau ballon. Il s’agissait également d’observer son comportement au décollage ainsi qu’à l’atterrissage.

ballon stratosphère 2
Crédits : Zephalto

Deux innovations majeures

Afin d’atteindre son objectif, Zephalto a développé une technologie selon elle révolutionnaire. Il est question d’un régulateur permettant de modifier l’altitude de l’engin avec douceur et précision. Ce régulateur n’est autre qu’un second ballon de taille plus réduite situé en dessous de la nacelle. Ce ballon annexe se remplit d’air qui se comprime et se décomprime grâce à des panneaux solaires en fonction des besoins. Comme l’explique Guillaume Aldegheri, directeur général de Zephalto, l’air compressé est plus lourd à volume égal. Ainsi, il suffit de relâcher de l’air et ainsi réduire la masse du ballon pour gagner en altitude. À terme, le ballon devrait être capable de soulever 2,5 tonnes.

Selon l’intéressé, le régulateur offre plusieurs avantages en comparaison des ballons à air chaud classiques. Leurs traditionnels sacs de sable ne sont pas une ressource durable. Surtout, la capacité du ballon à adapter son altitude de manière précise lui permet de décoller depuis pratiquement n’importe où. Or, ce n’est pas le cas des ballons stratosphériques classiques, ceux-ci étant dans l’obligation d’éviter les couloirs aériens.

Le ballon intègre une seconde innovation majeure : il est réutilisable. Avec un volume de 120 000 mètres cubes à terme, le ballon est constitué d’une enveloppe bien plus résistante que les autres ballons. En effet, cette enveloppe est faite un matériau polymère multicouche. Il s’avère que les ballons classiques sont souvent déchirés pour permettre la descente, une option évidemment peu rassurante lorsqu’il est question de transporter des passagers.