in

Une sonde martienne retrouvée 11 ans après sa disparition

Crédits : NASA / JPL / Wikimedia Commons

À Noël 2003, l’atterrisseur Beagle 2 devait se poser à la surface de Mars. Mais la sonde n’a jamais donné de nouvelle et a été déclarée perdue en février 2004. 11 ans plus tard, elle a été repérée à la surface de la planète.

Beagle 2 devait être le premier atterrisseur européen à se poser à sur Mars. Il a effectué son voyage avec Mars Express, qui est toujours en orbite, et continue à nous fournir des données scientifiques sur la planète et ses satellites, Phobos et Déimos. Sa mission devait être l’étude de la chimie de la surface, afin de connaitre les chances d’existence de vie. Son nom lui a été donné en hommage au Beagle, le vaisseau sur lequel le jeune Charles Darwin a fait le tour du monde.

Le 25 décembre 2003, Beagle 2 amorce sa descente. Elle était équipée de parachutes et d’airbags pour ralentir sa descente et se poser en douceur. D’après les photos prises par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA qui ont finalement permis de retrouver l’atterrisseur européen, ces dispositifs ont bien fonctionné, et l’atterrisseur s’est posé sans encombre. C’est de déploiement de deux des panneaux solaires qui n’a pas eu lieu comme prévu. Ces deux réfractaires auraient ainsi bloqué l’antenne de communication, empêchant la sonde de rentrer en contact avec Mars Express.

La sonde n’a donc pas été détruite par un impact à la surface, comme le pensaient les scientifiques en charge de la mission. Ils se rencontreront en juin pour examiner en détail les causes de l’échec, et faire en sorte qu’un scénario de ce type ne se reproduise pas. Ce sera toutefois sans le chercheur principal de cette équipe, Colin Pillinger, qui est mort l’année dernière.