in

Une société veut planter un milliard d’arbres avant 2028

Crédits : deniseriches/Pixabay

Une société de reboisement ambitionne de planter un milliard d’arbres d’ici 2028 grâce à des drones spécialisés.

On observe depuis le début de l’ère industrielle un réchauffement de la planète exacerbé par les émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique. Résultat, il plane au-dessus de nos têtes une sorte de gigantesque couverture chauffante qui dérègle le climat terrestre.

Il existe plusieurs moyens de lutte contre le réchauffement climatique. Des énergies vertes peuvent remplacer le charbon ou le pétrole. Nous pouvons également réduire drastiquement notre consommation de viande ou prendre moins l’avion et la voiture. Toutefois ces solutions, pour fonctionner, doivent demander un véritable effort général.

Il existe en revanche un moyen plus simple de potentiellement sauver la planète : planter des arbres. En ce sens, plusieurs initiatives ont été prises au cours de ces dernières années. Aux Philippines, par exemple, tous les étudiants devront désormais planter 10 arbres pour valider leur diplôme. L’Australie, de son côté, a prévu de planter un milliard d’arbres d’ici 2050.

1 milliard d’arbres avant 2028

Mais certains sont encore plus ambitieux. La société de reboisement canadienne Flash Forest, prévoit en effet de planter le même nombre d’arbres mais dans un laps de temps beaucoup plus court.

Sur sa page Kickstarter, la société explique en effet avoir mis au point une technologie de drone lui permettant de planter un milliard d’arbres avant 2028.

Ce nouveau système, peut-on lire, serait capable de cartographier les zones de plantation qui absorberont le plus de dioxyde de carbone. Une fois ces données obtenues, un opérateur de drones aurait ensuite le potentiel de planter 100 000 graines par jour.

Le drone serait équipé de plusieurs récipients contenant chacun trois graines pré-germées, une mycorhize (champignon), des engrais et d’autres ingrédients secrets. Un dispositif de tir pneumatique lui permettrait alors d’insérer ces graines dans le sol à une profondeur optimale.

Après la plantation, un autre drone, serait chargé de recouvrir la zone de nutriments, tel que l’azote, pour favoriser la pousse des semis. Enfin un troisième drone serait ensuite chargé de cartographier les mêmes zones pour suivre leur progression.

Cette méthode, assure Flash Forest, serait 10 fois plus rapide et 20% moins chère que les techniques de plantation d’arbres classiques.

arbres
Les équipes de Flash Forest veulent planter un milliard d’arbres d’ici 2028 grâce à des drones. Crédits : Flash Forest

Besoin de financements

Plusieurs tests ont été menés en Ontario au cours de l’année dernière. En août, les chercheurs expliquent avoir planté une centaine de pins blancs, de bouleaux blancs, d’épinettes blanches et d’érables rouges. Toutes les graines ont depuis germé. En septembre plus d’un millier de nouvelles graines ont été semées et en octobre Flash Forest assure avoir planté plus de 2 000 arbres de sept espèces différentes en deux jours.

Grâce à ce nouveau dispositif, la société espère « avoir un impact significatif et mesurable sur le changement climatique au cours de la prochaine décennie ». Pour poursuivre sur cette lancée et répandre sa technologie à l’international, la société a en revanche besoin de fonds.  « Nous avons un besoin immédiat d’acheter du matériel qui nous permettra de produire des millions de semences », peut-on lire sur leur page Kickstarter.

Si vous voulez soutenir le projet, c’est par ici !

Articles liés :

Des arbres vieux de plusieurs millions d’années retrouvés… sous l’océan

Ils ont créé un bioréacteur plus performant que les arbres pour stocker le carbone

Même de petites quantités de viande rouge augmentent les risques de décès