in

Une simple chute permet de déceler un cancer de l’os chez un enfant de 9 ans

Crédits : PxHere

Il y a quelques années, un enfant britannique a fait une chute dans le jardin de sa maison. Après avoir boité pendant des semaines, le jeune garçon s’est vu diagnostiquer un grave cancer de l’os : un ostéosarcome.

Un maman insistante

Frankie Biggs était en 2015 un garçon de 9 ans habitant à Epsom (Royaume-Uni). Un jour, celui-ci fait une chute dans le jardin familial et se met à pleurer, un fait assez rare selon sa mère Alison ayant récemment témoigné dans un article du Mirror UK. En effet, Frankie Biggs pratique le rugby et est surnommé « le tank  » ! Mais l’enfant boite après sa chute, si bien que sa mère décide de l’emmener voir le médecin traitant familial, qui lui diagnostique des lésions ligamentaires au genou. Durant les neuf semaines suivantes, quatre autres médecins généralistes et un physiothérapeute ayant ausculté Frankie arrivent à la même conclusion.

Un jour, Alison Biggs surprend son fils en train de descendre les escaliers sur les fesses, tant son genou le fait souffrir. À partir de là, une visite à l’hôpital s’impose avec l’espoir d’examens plus poussés. Et pourtant, les internes évoquent à nouveau les lésions ligamentaires. Cette fois, la mère de Frankie refuse de quitter l’établissement avant que son fils ait passé au moins une radio.

Radiographie d’un ostéosarcome du fémur distal chez un chien
Crédits : Wikipedia

Des examens révèlent le vrai problème

Finalement, les médecins acceptent de pratiquer des examens plus poussés. Tout d’abord, la radiographie montre que Frankie a la rotule cassée. Son genou est ensuite plâtré après qu’une prise de sang lui est faite. Plus tard, le plâtre est retiré et une IRM pratiquée, révélant la présence d’un ostéosarcome. Bien qu’il s’agisse d’une forme de cancer relativement rare, l’ostéosarcome est la plus courante des tumeurs malignes osseuses primaires (hors myélomes et lymphomes). Par ailleurs, pas moins de 50 % des cas se produisent autour du genou !

Dans le cas de Frankie, la tumeur lui avait tout simplement cassé la rotule en deux. Pire encore : le temps que la maladie soit finalement diagnostiquée, le cancer s’était étendu aux deux genoux et aux poumons, où se trouvait une vingtaine de petites tumeurs ! Après une chimiothérapie qui ne porte pas vraiment ses fruits, un traitement plus agressif est administré afin d’empêcher la propagation des tumeurs. Par ailleurs, l’os de la première jambe atteinte par la tumeur a été retiré, de la cuisse au milieu du tibia, afin d’être remplacé par une jambe bionique.

Malgré un espoir retrouvé, une grave rechute apparaît en fin d’année 2017. Malheureusement, une des tumeurs fait éclater un vaisseau sanguin dans son poumon, avant que les médecins découvrent que le cancer s’est propagé jusqu’au cerveau. Placé en soins palliatifs, le jeune garçon – condamné – décédera en début d’année 2018. Ce dernier aura reçu jusqu’à la fin un traitement à base de cannabis afin de soulager ses douleurs.

Source

Articles liés :

Chez les enfants, près de la moitié des cancers ne sont pas diagnostiqués

Il pensait avoir un cancer, mais ce n’était qu’un jouet Playmobil !

Les médecins lui disaient de perdre du poids alors qu’elle avait une tumeur ovarienne de 23 kilos

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.