in ,

Une recette de la NASA permet de créer de la nourriture grâce à l’air ambiant !

Crédits : Orbital Farm

Utiliser l’air ambiant pour générer de la nourriture. Il s’agit là d’une idée qui pourrait notamment mettre un terme à la faim dans le monde ! Or, il faut savoir qu’une telle idée existe vraiment et a même été élaborée il y a plus d’une cinquantaine d’années par la NASA !

Une technique pour survivre dans l’espace

En 2018, nous évoquions les premiers végétaux produits par la serre de la Station spatiale internationale (ISS). En mars 2020, une étude a confirmé que la laitue cultivée à bord de l’ISS est tout aussi nutritive et sûre que celle cultivée sur Terre. Il s’agit évidemment là d’une très bonne nouvelle concernant les missions spatiales de longue durée, et notamment celles destinées à la colonisation de Mars.

Toutefois, il faut savoir qu’il existe une recette oubliée, concoctée par la NASA il y a plus de 50 ans. Selon une publication de l’Agence spatiale européenne (ESA) datant de 2019, il est question d’une technologie qui, déjà à l’époque, avait été pensée pour les missions de longue durée. Cette recette longtemps gardée secrète est composée de bactéries et d’hydrogénotrophes. Or, ceux-ci peuvent capter l’énergie présente dans l’air, le CO2 ainsi que l’eau.

orbital farm ferme durable
Des sociétés telles que Orbital Farm veulent reprendre cette fameuse recette oubliée !
Crédits : Orbital Farm

En finir avec la faim dans le monde

Aujourd’hui, plusieurs sociétés, telles que Orbital Farm et NovoNutrients, ont repris ce procédé afin de bâtir leur concept. La première désire développer cette technologie sur Terre et la seconde désire créer une économie circulaire dans l’espace après en avoir fait un succès sur Terre. Il s’agit de produire une nouvelle génération de produits alimentaires durables, notamment en ajoutant de la valeur à l’aquaponie. Citons également Air Protein, fabriquant de la viande durable à partir de l’air. En somme, l’objectif est de mettre en place une économie véritablement neutre en carbone, assurer les missions longue durée dans l’espace et mettre un terme à la faim sur Terre.

Selon l’ONU, le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde atteignait environ 821 millions en 2018. Par ailleurs, 2 milliards de personnes environ sont dans une situation d’insécurité alimentaire modérée ou grave. Citons également le fait qu’un enfant sur sept dans le monde souffre d’insuffisance pondérale, contre un sur quatre en 1990.

Articles liés :

Comment l’urine pourrait aider les astronautes à cultiver de la nourriture sur Mars

Les astronautes devront-ils un jour manger leurs excréments dans l’espace ?

De la viande cultivée dans l’espace pour la première fois