in

Une poudre de bactéries pour nourrir les Hommes ?

Crédits : Solar Foods

Une start-up basée en Finlande a dévoilé il y a quelques mois une poudre de protéine semblable à de la farine. Celle-ci serait une alternative intéressante à la viande, et permettrait de préserver l’environnement du fait de sa non-connexion à l’agriculture.

Produire de la nourriture sans agriculture

Sur son site officiel, la start-up finlandaise Solar Foods dit avoir créé une protéine baptisée Solein. Cette «protéine monocellulaire unique et pure» serait issue d’un processus «basé sur un concept de la NASA» et intégrant seulement du dioxyde de carbone (CO2), de l’eau, de l’électricité et… des bactéries ! La page évoque également le «savoir-faire finlandais en technologies propres» pour la fabrication de cette protéine «révolutionnaire pour l’industrie alimentaire mondiale».

Il s’agit d’une poudre de protéine qui serait donc déconnectée de l’agriculture classique. Solar Foods dit prélever des bactéries et microbes dans le sol et les cultiver en laboratoire. Il est ensuite question de les nourrir à l’aide de nutriments issus de dépôts minéraux (sodium, phosphore, potassium) combinés à du dioxyde de carbone capturé dans l’air, et d’hydrogène obtenu par électrolyse de l’eau.

Crédits : Solar Food

Nourrir les Hommes et protéger l’environnement

Contacté par Motherboard, le dirigeant de Solar Foods a affirmé qu’1kg de Solein pourrait subvenir aux besoins quotidiens de 7 à 10 personnes, de quoi (en théorie) mettre fin à la famine dans le monde. Par ailleurs, la protéine en question pourrait s’adapter à différents régimes alimentaires. La start-up estime que la poudre peut être utilisée pour être ajoutée dans des boissons, faire du pain ou des steaks végétaux ou encore servir à la création de viandes en laboratoire.

Par ailleurs, la production de la poudre ne serait pas limitée par les contraintes liées à l’agriculture telles que les pollutions, les conditions météorologiques ou encore l’irrigation. Un des buts de Solar Foods ? Mettre fin à la suprématie de la viande, mais également du soja, qui ensemble impactent gravement l’environnement.

Compétitivité et applications

Grace à ces éléments qui pourraient séduire, mais également en raison du processus de fabrication, le prix de vente au kilo pourrait être situé autour des 10 euros. Ainsi, le produit peut être compétitif face aux alternatives existantes riches en protéines – animales ou végétales -,  si bien que Solar Foods a déjà annoncé sa mise sur le marché dès 2021 !

Cependant, le doute est permis concernant la capacité de cette poudre à bousculer les habitudes alimentaires, ou encore à incarner un système alimentaire capable de venir à bout de l’insécurité alimentaire mondiale. En revanche, force est de constater qu’il s’agit ici d’une innovation intéressante. D’ailleurs, l’Agence spatiale européenne (ESA) s’intéresse à Solar Foods qui mène actuellement une étude de faisabilité. Ces recherches tournent autour de la question de savoir s’il est possible de mettre au point une unité de production de Solein, adaptée à un vaisseau destiné à effectuer une mission vers Mars.

Sources : MotherboardGreen Tech Media

Articles liés :

Foodtech : que mangerons-nous dans le futur ?

Soylent, une boisson du futur pour remplacer les repas ?

Mana, la nouvelle poudre qui prendra la place de vos repas !