in

Une planète géante découverte autour d’une naine blanche

Crédits : ESO/M.KORNMESSER

Une équipe d’astronomes annonce avoir découvert une planète géante autour d’une naine blanche. La planète évolue si proche de son étoile qu’elle en laisse quelques plumes. Mais elle devrait tenir le coup.

Lorsqu’une étoile comme le Soleil prend de l’âge, elle se met à enfler jusqu’à devenir une géante rouge. Lorsqu’elle arrive en fin de vie, l’étoile expulse finalement ses couches de gaz extérieures, laissant derrière elle un noyau dense. Vous obtenez alors un cadavre d’étoile, appelé “naine blanche”. C’est ainsi que finira notre Soleil dans 10 milliards d’années environ.

Des naines blanches, les astronomes en ont observé des milliers. Certaines arborent même un disque de débris autour d’elles. Mais jamais une planète géante n’avait été repérée dans les environs immédiats de ces cadavres stellaires. Nous devons cette incroyable découverte à Boris Gänsicke, de l’Université de Warwick au Royaume-Uni.

Une relation particulière

En observant environ 7 000 de ces objets, l’astronome explique en effet en avoir repéré un dont les signatures chimiques paraissaient inhabituelles. Des études de suivi permises par le Very Large Telescope de l’ESO ont alors confirmé la présence d’hydrogène, d’oxygène et de soufre dans le disque de débris.

Après analyses, les chercheurs en ont alors déduit la présence d’une gigantesque planète de type Neptune, évoluant si près de son étoile – environ 10 millions de kilomètres de distance – qu’elle se fait siphonner de la matière. Ces gaz évaporés laissent alors des traces chimiques distinctes autour de la naine blanche.

Les chercheurs ont estimé qu’il y avait dans le disque environ 3 000 tonnes de matériau arraché à la planète. Mais elle devrait tenir le coup.

En effet, les naines blanches n’ont pas de mécanisme interne capable de générer de l’énergie comme le Soleil. Autrement dit, l’étoile va peu à peu se refroidir. Dans environ 350 millions d’années, elle sera suffisamment froide pour ne plus affecter la planète. Les chercheurs estiment qu’à ce stade, celle-ci n’aura perdu que 4% de sa masse.

planète
Vue d’artiste d’une planète en orbite autour d’une naine blanche. Crédits : NASA / JPL-Caltech

Cette découverte est également intéressante dans la mesure où elle nous montre ce qui pourrait advenir de notre étoile dans plusieurs milliards d’années.

Lorsqu’il se transformera en géante rouge, le Soleil devrait normalement engloutir Mercure, Vénus, la Terre et Mars. Mais les planètes extérieures seront épargnées. Il est alors possible que l’une d’elles finisse par être attirée vers l’intérieur, entretenant finalement une relation particulière avec son cadavre.

Source

Articles liés :

Retrouvera-t-on un jour les frères et sœurs du Soleil, perdus depuis longtemps ?

Voici à quoi ressemble le Soleil sur chaque planète de notre système solaire

Voici les premières images d’une étoile géante rouge 350 fois plus grande que le Soleil