in

Une nouvelle théorie tente d’expliquer le mystère de la Toungouska

Crédits : Не указан в первоисточнике, неизвестен / Wikipédia

Il y a plus d’un siècle, une incroyable déflagration a eu lieu en Sibérie dans une zone non peuplée. Cette explosion d’une puissance phénoménale a rasé la forêt sur un rayon de 20 kilomètres ! Tout récemment, des chercheurs russes ont tenté d’apporter une explication à cet événement mystérieux.

L’événement de la Toungouska

Le 30 juin 1908 est survenue une importante onde sonore en Sibérie centrale, à l’époque située au sein de l’Empire Russe. L’énergie déployée est phénoménale, estimée à 1000 fois celle de la bombe nucléaire d’Hiroshima de 1945. La déflagration a détruit la forêt sur un rayon de 20 kilomètres et a fait des dégâts jusqu’à une centaine de kilomètres.

Jusqu’à aujourd’hui, de nombreuses hypothèses destinées à expliquer “l’événement de la Toungouska” ont vu le jour. Certaines sont d’ailleurs plutôt fantasques, impliquant une attaque extraterrestre ou encore l’impact d’un mini trou noir. Toutefois, nombreux sont ceux estimant que l’explosion a été causée par la chute d’un astéroïde ou d’une comète. Or, il est bien question d’un astéroïde dans l’étude publiée dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society en mars 2020.

asteroide terre
Crédits : PxFuel

Aucun impact

L’étude pilotée par l’Université fédérale de Sibérie se démarque des autres théories. S’il est bien question d’un astéroïde, ce dernier n’aurait pas impacté la Terre mais l’aurait simplement frôlée. Or, cette théorie colle avec l’absence de cratère d’impact et de débris. Pour arriver à leur conclusion, les chercheurs russes ont effectué plusieurs modélisations. Ces dernières concernent les conséquences du passage d’astéroïdes de 200, 100 et 50 mètres de diamètre dans l’atmosphère terrestre, et ce à une altitude située entre 10 000 et 15 000 mètres. Par ailleurs, les calculs concernent différentes compositions d’astéroïdes : glace, roche ou encore fer.

Selon les résultats, un astéroïde de fer serait responsable de l’événement de la Toungouska. D’une taille comprise entre 100 et 200 mètres de diamètre, celui-ci serait passé à environ 11 000 mètres d’altitude sur une distance de 3 000 km au-dessus de la Sibérie, et ce à une vitesse de 11km/s. Après avoir frôlé la Terre, l’objet serait tout simplement reparti en direction du Soleil.

Une ombre au tableau

Avec leur théorie, les chercheurs russes expliquent ainsi l’absence de cratère d’impact. Par ailleurs, l’absence de débris s’expliquerait par la grande vitesse de l’objet ainsi que par sa composition ferreuse. Extrêmement chaud, l’astéroïde aurait perdu de sa masse par sublimation des atomes de fer, autrement dit sans laisser de traces. Celui-ci aurait été si solide et si rapide qu’il serait reparti vers le Soleil en un seul morceau.

En revanche, la théorie comporte une anomalie. En effet, celle-ci n’explique pas la principale conséquence de l’événement : la destruction des 2 000 km² de forêt sibérienne ! De plus, un tel objet rasant la Terre à ce point et continuant sa route dans l’Espace n’est pas impossible mais tout de même hautement improbable.