in

Une nouvelle théorie pour expliquer la formation des tornades !

Crédits : Wikipedia

La théorie stipulant que les tornades se forment en altitude et descendent ensuite vers le sol a été récemment remise en cause par une étude. Des chercheurs américains affirment que les tornades se produisent au sol. Comment cela est-il possible ?

La théorie connue remise en cause

« Une tornade est un violent tourbillon de vent d’axe vertical, semblable à un entonnoir qui relie le sol à la base d’un nuage cumuliforme (Cumulonimbus), et qui se manifeste sous la forme d’une colonne d’air en rotation, ordinairement rendue visible par la condensation de la vapeur d’eau en son sein et par les débris soulevés par le vent », telle est la définition d’une tornade donnée par l’Observatoire français des tornades et des orages violents (Keraunos).

Il s’agirait donc d’une sorte d’entonnoir nuageux aspirant progressivement de l’air par le bas avant de descendre jusqu’au sol. En revanche, une nouvelle étude relatée par le magazine Down To Earth fait état d’observations permettant de remettre en cause cette théorie. Une nouvelle hypothèse a en effet été formulée par des chercheurs des universités du Kansas et de l’Ohio (États-Unis) le 14 décembre 2018 lors de l’AGU 100 Fall Meeting.

Crédits : Wikipedia

Les tornades partiraient du sol

Les chercheurs ont observé des centaines d’images de la tornade El Reno – la plus grande jamais observée avec une longueur de 4,2 km ! Celle-ci s’est formée dans l’état de l’Oklahoma en 2013 et détient toujours cet impressionnant record. Or, les scientifiques ont découvert que l’entonnoir nuageux apparaissait au sol plusieurs minutes avant que les radars ne commencent à détecter des mouvements de vent à 250 m de hauteur. Rappelons au passage que la tornade la plus puissante n’est pas celle de El Reno, mais a été enregistrée en 1925, toujours dans la « Tornado Alley ».

Les chercheurs font également état d’un point d’observation – placé au sommet d’une colline – ayant donné des enregistrements radar de la vitesse du vent près du sol. Or, les données semblent confirmer l’apparition d’une rotation rapide à même le sol, avant que celle-ci ne prenne de la hauteur ! Par ailleurs, les mêmes observations ont été confirmées concernant trois autres tornades. Le but des scientifiques est désormais de travailler sur la façon d’améliorer l’alerte d’urgence concernant ce type de phénomène.

Sources : The Weather ChannelFutura Sciences

Articles liés :

Vidéo : comparons la taille des tornades, de la plus petite à la plus monstrueuse

Quelle est la tornade la plus puissante à avoir été observée en France ?

Dans les entrailles d’une tornade dévastatrice grâce à cette simulation