in

Une nouvelle étude témoigne des dangers de la cigarette électronique

Crédits : Pixabay

De nouvelles recherches suggèrent que l’usage de la cigarette électronique endommage fortement les vaisseaux sanguins. Même les produits sans nicotine. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Radiology.

L’usage de la cigarette électronique est souvent considéré comme une alternative plus saine que les véritables cigarettes. Mais depuis quelques mois, des études pointent du doigt certains dangers potentiels liés au vapotage. Il y aurait, par exemple, un lien entre l’usage de la cigarette électronique et un risque accru de problèmes de cœur. Plusieurs cigarettes électroniques populaires contiendraient également certaines toxines bactériennes et fongiques. Plus récemment, plusieurs personnes ont été admises à l’hôpital aux États-Unis pour de graves problèmes respiratoires, possiblement liés au vapotage. Il y aurait même eu un premier décès. Cette nouvelle étude vient donc s’ajouter à une liste déjà longue.

Elle concerne cette fois les effets sur la circulation sanguine. Pour ces travaux, des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie ont recruté 31 adultes âgés de 19 à 33 ans. Aucun ne fumait de tabac, n’avait de problèmes cardiovasculaires, respiratoires ou neuro-vasculaires. Chaque participant a été invité à vapoter une substance composée uniquement d’eau et de propylène glycol, ou de glycérol. Pas de nicotine. On leur a demandé de prendre 16 bouffées de trois secondes chacune. Pendant ce temps-là, une IRM était pratiquée pour examiner l’état de leurs vaisseaux sanguins avant et après chaque expérience.

cigarette électonique
Crédits : Pixabay

De multiples agressions

Pour cette étude les chercheurs se sont concentrés sur les artères de la jambe, du cœur et du cerveau. Ils ont alors constaté plusieurs conséquences particulièrement inquiétantes. Un manque de constriction de plus de 30 % des artères, d’une part. En moyenne, les vaisseaux sanguins se dilataient 34 % moins après chaque vapotage. Ils ont également remarqué une réduction de 25 % de l’accélération sanguine et une réduction du débit sanguin maximal de 17,5 %. Enfin, tous les vaisseaux sanguins analysés étaient moins oxygénés (environ 20 % en moins) après vapotage.

« Nous nous attendions à des effets, mais nous n’avons jamais pensé qu’ils soient aussi puissants », a déclaré le radiologue Felix Wehrli, principal auteur de l’étude. « Les cigarettes électroniques ne sont pas considérées comme nocives, et de nombreux utilisateurs sont convaincus qu’ils ne font qu’inhaler de la vapeur d’eau, ajoute Alessandra Caporale, co-auteure de ces travaux. Mais les solvants, les arômes et les additifs contenus dans la base liquide exposent les utilisateurs à de multiples agressions des voies respiratoires et des vaisseaux sanguins ».

Il est important de rappeler la taille de l’échantillon, relativement petite. Mais encore une fois, les nouvelles ne sont pas très bonnes. Pour expliquer ces résultats, les chercheurs suggèrent que les produits contenus dans les cartouches de cigarettes électroniques pourraient endommager l’endothélium vasculaire, la couche la plus interne des vaisseaux sanguins, en contact avec le sang.

Articles liés :

Cigarette électronique : une bonne arme contre le tabac ?

La cigarette électronique pourrait faciliter le développement de problèmes cardiaques et de cancers

Arrêtez de fumer grâce à ce jeu vidéo imaginé par la FDA