in

Une nouvelle étape importante vient d’être franchie par SpaceX

Crédits : SpaceX

Pour la première fois, SpaceX est parvenue à récupérer les deux moitiés de l’une de ses coiffes. L’opération s’est déroulé le 20 juillet dernier, dans le cadre d’un lancement de satellite sud-coréen.

En astronautique, la coiffe représente le nez de la fusée, à l’intérieur duquel sont placées les différentes charges utiles qui doivent être délivrées dans l’espace. Ce carénage profilé permet d’assurer leur protection, avant et durant la phase de lancement, des intempéries et des conditions de température ou d’humidité extrêmes, mais aussi des forces aérodynamiques durant la traversée des couches atmosphériques basses.

Une récupération compliquée

Constituée de deux demi-coquilles, la coiffe est larguée quelques minutes seulement après le décollage, une fois la densité de l’air suffisamment basse pour que les forces aérodynamiques engendrées ne puissent pas endommager la charge utile. En règle générale, elles sont ensuite abandonnées. Mais SpaceX voit les choses différemment.

Si la société nous habitue depuis quelques années à récupérer ses boosters, de petits propulseurs de direction et des parachutes ont également été intégrés à ces demi-coiffes dans le but de les récupérer également.

Ces opérations se déroulent généralement en mer. Pour se faire, SpaceX utilisent des filets géants installés sur deux navires de récupération dédiés, appelés Mme Tree et Mme Chief. SpaceX préfère éviter de les laisser tomber dans l’eau, celle-ci étant très corrosive.

Là encore, ce type de manoeuvre permet à SpaceX de faire de belles économies. À titre d’information, une coiffe de Falcon 9 coûte à elle seule environ 6 millions de dollars. À ce jour, la société a récupéré et réutilisé trois demi-coiffes.

Une nouvelle étape franchie

Jusqu’à présent en revanche, SpaceX n’avait réussi à récupérer qu’une partie de ses carénages. Autrement dit, une moitié mais pas l’autre. Plusieurs tentatives avaient été faites pour tenter de réceptionner les deux, mais toutes s’étaient soldées par des échecs. Mais à force de persévérance, la société a finalement réussi son coup.

L’opération s’est déroulée peu après le lancement réussi, le 20 juillet dernier, d’une fusée Falcon 9, qui visait à déployer un satellite militaire sud-coréen.

Une vidéo époustouflante

Nous étions jusqu’à présent habitués à pouvoir assister, en direct, à la séparation du premier étage de la fusée Falcon 9. Le 3 juin dernier en revanche, environ trois minutes après que la fusée ait quitté son pas de tir pour larguer un nouveau lot de satellites Starlink, SpaceX nous a finalement permis d’apprécier la séparation de la coiffe. Une première.

La caméra nous place ici du point de vue de l’une des demi-coquilles de 13 mètres de haut.

Source