in

Une nouvelle espèce de dinosaure découverte… dans de l’opale

La mâchoire inférieure de Weewarrasaurus pobeni nouvellement découverte. Crédits : Université de la Nouvelle-Angleterre

Une équipe de mineurs australiens annonce la découverte d’une toute nouvelle espèce de dinosaure. Il s’agit d’un herbivore de la taille d’un chien, baptisé Weewarrasaurus pobeni. Un autre fait important : son fossile est fabriqué à partir d’opale.

Imaginez un petit animal, à peu près de la taille d’un labrador, marchant sur ses pattes postérieures il y a environ 100 millions d’années. Weewarrasaurus se déplaçait également probablement en troupeau, pour maximiser ses chances de survie. Si la découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure reste en soi très intéressante, celle-ci l’est d’autant plus que la mâchoire inférieure, seul morceau retrouvé de l’animal, s’est fossilisée à partir d’opale. Cette pierre précieuse a été retrouvée dans l’État australien de Nouvelle-Galles-du-Sud. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue PeerJ.

Une découverte unique en son genre

« En tant que paléontologue, je m’intéresse vraiment à l’anatomie – aux os et, dans ce cas, aux dents, explique Phil Bell, de l’Université de la Nouvelle-Angleterre à Armidale et principal auteur de l’étude. Mais lorsque vous travaillez à Lightning Ridge, vous ne pouvez pas ignorer le fait que certaines de ces choses sont conservées dans une opale spectaculaire qui a toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. C’est un domaine vraiment unique, dit-il. Il n’y a pas d’autre endroit dans le monde où des dinosaures sont conservés dans une belle opale ».

Un environnement bien différent

Weewarrasaurus évoluait à l’époque dans la partie orientale du super-continent méridional du Gondwana. Si l’environnement est aujourd’hui très sec et poussiéreux, Lightning Ridge était au Crétacé une zone luxuriante parsemée de lacs qui bordaient l’ancienne mer Eromanga. À cette époque, le climat était tempéré, avec des températures avoisinant les 5 à 10 °C. Plus proche à l’époque du pôle sud, la région était également marquée par des périodes froides et sombres, durant lesquelles le Soleil peinait à se montrer.

Weewarrasaurus
Reconstitution artistique de Weewarrasaurus. Crédits : James Kuether

La faune “australienne” était par ailleurs très différente de celle retrouvée dans l’hémisphère nord. Si les Tricératops occupaient au nord beaucoup de place côté herbivores, ces derniers n’avaient pas leur place plus au sud. Ils ne l’ont jamais atteint. « Ici les petits ornithopodes avaient un champ libre pour se nourrir d’autant de végétation qu’ils le souhaitaient. Ils ont alors évolué pour former de nombreuses espèces différentes », conclut en effet le chercheur.

Source

Articles liés :

Découverte exceptionnelle d’un animal géant vivant au temps des dinosaures

C’est à cause des dinosaures que les œufs des oiseaux sont colorés

Si vous avez besoin de crème solaire, c’est peut-être à cause des dinosaures