in

Une maman terrifiée par la comptine d’un enfant qui retentit au milieu de la nuit

Crédits : Capture YouTube / Rob Beschizza

Imaginez-vous réveillé·e toutes les nuits pendant des mois par une comptine effrayante chantée par un enfant. Vous ne savez pas d’où elle vient, et vous ne savez pas qui est derrière tout ça. Tout ce que vous savez, c’est que plusieurs fois par nuit, un enfant se met à chanter cette comptine.

C’est ce qu’a récemment vécu cette mère de deux enfants. Alice Connington, originaire d’Ipswich au Royaume-Uni, pensait devenir complètement folle. Et on peut comprendre pourquoi. Toutes les nuits depuis des mois, la jeune femme de 34 ans se réveillait au son glauque et sinistre d’un enfant chantonnant une comptine. «Il me réveillait la nuit, c’était absolument terrifiant», explique-t-elle au Ipswich Star. Et on le serait à moins, terrifié. Écoutez :

Plutôt sinistre. On se croirait dans un film d’horreur avec des poupées. «Je l’ai entendu à toute heure de la nuit – 1h du matin, 2h du matin, 4h du matin – c’était sporadique, parfois ça jouait une fois, les autres fois c’était encore et encore. La semaine dernière, ça a duré des heures», poursuit la jeune femme. Mais alors, d’où venait cette voix ?

Après des semaines de tourmentes, elle a finalement décidé de porter plainte auprès du conseil municipal d’Ipswich. Il n’aura ensuite pas fallu beaucoup de temps avant que la source de cette sinistre comptine ne soit repérée. Cette étrange voix émanait d’une zone industrielle, non loin de la maison de la jeune femme. La comptine “It’s Raining, It’s Versing” était en fait chantée par un haut-parleur. Pourquoi ? Il s’agissait tout simplement d’un système d’alarme activé par un détecteur de mouvements, mis en place pour dissuader les éventuels intrus dans la zone.

Mais alors, qu’est-ce qui a activé les détecteurs ? Des araignées. Celles-ci, installées non loin de la caméra de surveillance, déclenchaient plusieurs fois par nuit les détecteurs.

L’une des araignées traversant la caméra de surveillance. Source : BBC

Source

Articles liés : 

Vidéo : 32 ans après la catastrophe de Tchernobyl, Pripyat reste une ville fantôme où la nature a repris ses droits

Un physicien britannique explique pourquoi les fantômes n’existent pas

Ghostbusters : incarnez un chasseur de fantômes grâce à la réalité virtuelle