in

Une maladie non-identifiée et mortelle frappe le Nigeria

Crédits : iStock

Ce lundi 20 avril, un bilan de 18 personnes décédées était à déplorer dans le sud-ouest du Nigéria, en Afrique de l’Ouest. La cause? Une maladie « mystérieuse ». Selon l’OMS, un empoisonnement à l’herbicide pourrait en être à l’origine, mais l’hypothèse reste à confirmer.

Une maladie brutale qui provoque la mort en l’espace de 24 heures, voici la nouvelle catastrophe qui frappe le Nigeria. En effet, dans le sud-ouest du pays, une maladie « mystérieuse » vient de tuer 18 personnes, tous dans la même ville d’Ode-Irele. Ce dimanche, les experts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) privilégiaient la piste d’un empoisonnement à l’herbicide pour expliquer le phénomène.

Après des premiers tests réalisés, les pistes de la fièvre jaune, d’Ebola ou de toute autre infection bactérienne ou virale ont été écartées, nous apprend le porte-parole de l’OMS, Gregory Hartl. L’hypothèse de l’empoisonnement à l’herbicide reste encore à confirmer.

Les symptômes sont des maux de tête, des pertes de connaissance et de poids ainsi que des troubles de la vue, puis la mort intervient dans les 24 heures. « Les quatre premières personnes à avoir contracté la maladie mystérieuse entre dimanche et lundi sont mortes dans les 24 heures après l’apparition des symptômes », déclare le porte-parole de l’État d’Ondo, Kayode Akinmade, à l’AFP.

Selon un porte-parole de l’agence de l’ONU, des prélèvements de fluides corporels ont été envoyés samedi à l’hôpital universitaire de Lagos, et les analyses sont toujours en cours.

Sources : l’express, francesoir