in ,

Une maladie certainement liée au glyphosate touche les animaux d’élevage

Crédits : PxHere

Dans un reportage traitant des questions de santé relatives au très controversé glyphosate,  l’impact de cet herbicide sur les animaux d’élevage est mis en lumière. Morts prématurées, fausses couches et autres, autant de problèmes dont le principal suspect semble être cette substance.

Le glyphosate est un herbicide total foliaire systémique, c’est-à-dire que ce dernier est non sélectif. Produit par Monsanto à partir de 1974 sous la célèbre appellation RoundUp, la recette est passée dans le domaine public en l’an 2000, si bien que n’importe quelle société peut le commercialiser depuis.

Il s’agit d’un produit très controversé, contaminant l’eau, l’air, les sols et pouvant avoir un effet néfaste sur la santé (cancer) qui fait encore débat au sein de la communauté scientifique. Reste qu’un pays tel que le Sri Lanka l’a totalement interdit sur son territoire, qu’actuellement une vague de procès est en cours en États-Unis et que l’Union européenne l’a malheureusement autorisé pour cinq ans.

Le glyphosate divise, mais celui-ci est très souvent considéré comme une menace pour l’environnement et la santé publique. Un récent reportage produit par la chaîne ARTE baptisé Pesticide et santé : l’équation sans solution montre sans détour les effets des pesticides et autres produits tels que le glyphosate. Il s’avère sur ce point que de graves problèmes sanitaires affectent le bétail mais également les agriculteurs et que le glyphosate est suspecté d’en être le principal responsable.

« Nous avons constaté que le glyphosate détruit les bactéries bénéfiques à l’organisme alors qu’il n’altère pas les bactéries pathogènes ou infectieuses. En raison de ce déséquilibre, ces dernières peuvent proliférer dans le système gastro-intestinal, par exemple », indique le documentaire visible en fin d’article.

Au Danemark, un éleveur de porcs a noté une fréquence plus importante de malformations sur des porcelets ces dernières années. En France, des chercheurs ont affirmé que les animaux malades présentaient dans leur organisme un taux très élevé de glyphosate. Cela n’est sûrement pas un hasard dans la mesure où leur alimentation provient en majorité de céréales OGM importées du continent américain, dont les graines contiennent de grandes quantités de glyphosate.

Source

Articles liés :

La dangerosité des pesticides et OGM sous-évaluée depuis des décennies ?

Ces 5 pesticides largement utilisés dans le monde viennent d’être classés comme cancérigènes probables

Les premières victimes des pesticides sont les agriculteurs