in

Une lune a t-elle été repérée dans le système solaire externe ?

2002 TC302 imagé en 2005. Crédits : Michael Brown / Caltech / Hubble Space Telescope

De récents travaux suggèrent que (84522) 2002 TC 302, un objet massif de la Ceinture de Kuiper, pourrait être accompagné d’une “grande” lune.

Les objets de la ceinture de Kuiper, où évolue Pluton, sont très difficiles à étudier. Ils sont généralement petits et lointains. Pour les analyser, les astronomes s’appuient généralement sur les phénomènes d’occultation par lesquels un astre est masqué totalement ou partiellement par un autre astre qui passe entre celui-ci et l’observateur.

L’un de ces objets, observé grâce à cette méthode, s’est récemment illustré. Dans une étude acceptée pour publication dans la revue Astronomy & Astrophysics et repérée par New Scientist, des chercheurs évoquent en effet la possible présence d’une lune évoluant autour.

Un objet qui intrigue

L’objet (84522) 2002 TC 302, que les astronomes soupçonnent être une planète naine, a été découvert pour la première fois au début des années 2000. Selon le Minor Planet Center, ce corps est en résonance avec Neptune dans le rapport 2:5. Autrement dit, il boucle deux orbites pour cinq orbites de Neptune.

Pendant près de deux décennies, les astronomes ont collecté au moins 126 observations de l’objet à travers plusieurs longueurs d’onde. Ces données recueillies leur ont permis d’estimer son diamètre : environ 584 kilomètres. En outre, nous savons que l’objet fait le tour du Soleil en 417 ans.

Les prévisions de son orbite ont indiqué un événement d’occultation prévu pour le 28 janvier 2018. Nous savions alors que 2002 TC302 allait éclipser une étoile éloignée, projetant une ombre sur la Terre et permettant d’étudier ses propriétés.

À cette date, plusieurs observatoires se sont ainsi tournés vers l’objet pour tenter de mieux le caractériser. Cette nouvelle étude, dirigée par José-Luis Ortiz, de l’Institut d’astrophysique d’Andalousie en Espagne, a permis d’obtenir une nouvelle mesure du diamètre de l’objet : 500 kilomètres.

Une possible lune à proximité

Se posait alors la question suivante : où sont les 84 kilomètres manquants calculés à partir des observations précédentes ? Dans le cadre d’une récente étude, une équipe d’astronomes propose l’hypothèse que si l’objet était accompagné d’une lune d’environ 300 kilomètres de diamètre positionnée à seulement 2000 kilomètres de la probable planète naine, cela pourrait justifier ces différences de mesures.

lune
Vue d’artiste de l’objet connu sous le nom de 2002 TC302. Crédits : Brad/Wikipédia

D’autres analyses seront évidemment nécessaires pour tenter de confirmer ou non la découverte. Si tel est effectivement le cas, il sera malheureusement très compliqué d’imager directement cette possible lune en raison de cette étonnante proximité la séparant de son hôte. Toutefois, l’étude de ces deux corps pourrait nous en apprendre davantage sur la jeunesse de notre système solaire.

Les objets dans la ceinture de Kuiper sont en effet considérés comme de véritables “capsules temporelles”, leur composition ayant relativement peu évolué depuis plusieurs milliards d’années. Deux objets de ce genre, très proches l’un de l’autre, pourraient ainsi nous aider à mieux comprendre la manière dont les corps plus petits se développent.

Source