in

Une intelligence artificielle pourrait prédire les séismes

Crédits : Pixabay

Des chercheurs estiment que l’intelligence artificielle pourrait les aider à prédire les séismes. Est-ce vraiment possible ? À l’heure actuelle, ces recherches font l’objet d’une demande de financement participatif afin d’être poursuivies.

Un bout de Canada déplacé

Comme l’explique Wired dans un article du 22 septembre 2019, la terre a tremblé durant tout le mois de mai, de l’État de Washington (États unis) à l’île de Vancouver (Canada). Ces lieux sont situés en plein dans la zone de subduction de Cascadia, l’endroit où la plaque Juan de Fuca s’enfonce sous la plaque nord-américaine.

Cependant, et ce malgré une magnitude de 6 sur l’échelle de Richter, il s’avère que les habitants n’ont absolument rien senti puisqu’il était question d’un séisme lent. Il s’agit d’un déplacement discontinu comparable à un séisme ordinaire, libérant toutefois l’énergie élastique en plusieurs heures (ou plusieurs jours) au lieu de quelques minutes habituellement. Malgré le fait que les habitants ne se sont aperçus de rien, la pointe sud de l’île de Vancouver s’est tout de même déplacée d’un centimètre !

Le géophysicien Paul Johnson et son équipe du Los Alamos National Laboratory (États-Unis) se sont servis de ces séismes lents pour développer une nouvelle technologie basée sur l’intelligence artificielle. Le but ? Prédire les tremblements de terre et réduire les risques de pertes humaines.

Crédits : Wikipedia

Dans l’attente d’un financement

Paul Johnson et son équipe se sont donc intéressés aux séismes lents dont l’occurrence serait de un par an dans la région de Vancouver. Dans le cadre de leurs recherches, les scientifiques ont établi pas moins de 80 critères d’analyse afin de trouver un point commun aux séismes. Selon les chercheurs, le son serait l’élément clé, annonçant les premières secousses. Leurs recherches montrent que l’énergie sismique continue dans la zone de subduction suit des schémas spécifiques menant à une défaillance. Ainsi, une intelligence artificielle a été entraînée avec des enregistrements audio afin de distinguer les signes annonciateurs des séismes.

Publiée dans sur la plateforme arXiv le 15 septembre 2019, l’étude demande à être poursuivie. Les chercheurs réclament en effet de l’aide afin de financer l’élaboration d’un système complet capable de prédire les séismes d’une certaine ampleur. En somme, selon l’équipe,  la prochaine étape est d’établir un lien entre les séismes lents jugés inoffensifs et les séismes ordinaires pouvant être très meurtriers. On imagine que prédire les séismes à l’avance permettrait par exemple d’organiser sereinement l’évacuation de la population.

Enfin, évoquons le fait que ce n’est pas la première fois que l’I.A est employé en ce qui concerne les séismes. Des chercheurs du MIT avaient en 2018 mis au point un réseau neuronal conçu pour détecter et localiser les séismes à l’aide de sismogrammes. Or, ce système a détecté 17 fois plus de tremblements de terre que ceux enregistrés par les méthodes traditionnelles !

Sources : WiredPresse Citron

Articles liés :

Prédire les tremblements de terre, un rêve bientôt réalisable ?

Alpes : plus d’une centaine de séismes en quelques jours, et on ignore pourquoi

Le volcan découvert sous Mayotte représente-t-il un danger ?

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.